DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Message par frenchie07F le Lun 29 Mai 2017 - 20:20

RETIRONS-EN UNE LEçON...

Extraits:

La droite critique violemment l'augmentation de la contribution sociale généralisée prévue dans le programme de Macron… en omettant de préciser les compensations prévues pour le pouvoir d'achat.
"""
Commençons par Jacob et LR, qui ont choisi, pour nourrir leur argumentaire du matraquage fiscal, de passer sous silence toute une partie du programme de Macron. Selon eux, la hausse de la CSG pénaliserait les actifs qui ne sont pas salariés du privé et les retraités. Jacob (à la différence du tract) omet par exemple de préciser que la mesure ne concerne pas les petites retraites, qui sont déjà exonérées ou bénéficient actuellement d’une CSG à taux réduit. «Augmentation de la CSG, de l’ordre de 1,7 point, qui ne touchera pas les retraités modestes (ceux exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit, c’est-à-dire 40% environ des retraités), ni les indemnités chômage, mais concernera en revanche les revenus du capital», est-il indiqué dans le programme d’Emmanuel Macron pour la présidentielle. 60% des retraités seront donc touchés par la hausse de la CSG, soit un peu plus de 9 millions. Ce sont les retraités touchant plus de 14 375 euros par an (1 200 euros par mois) qui verront leur CSG augmenter de 25%.
Même lecture partielle quand Jacob et le tract de LR assurent que le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des indépendants sera impacté par cette mesure. Il est vrai que les indépendants (auxquels appartiennent les artisans, commerçants et professions libérales énumérés par Jacob) ne paient pas de cotisations chômage ou maladie, mais s’acquittent de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer. Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni .....
....t de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer.
Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni cotisation sociale ni cotisation maladie). Tous ces actifs doivent par contre s’acquitter la CSG. Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron.
Le programme d’En marche stipule aussi : «Nous supprimerons les cotisations salariales maladie et chômage pour les salariés du secteur privé (3,15 points), ce qui augmentera instantanément le salaire net des intéressés. Une mesure équivalente dégagera également du pouvoir d’achat pour les fonctionnaires et les indépendants.» Contrairement à ce que sous-entendent ses adversaires, le programme de Macron prévoit donc des baisses de cotisations similaires à celles des salariés du secteur privé, ce qui est censé compenser la hausse de la CSG.
Du côté du ministère des Finances, on confirme que le programme sera appliqué. Et donc que des mesures pour augmenter le pouvoir d’achat de tous les Français seront à l’étude. Impossible d’en savoir plus sur ces mesures équivalentes pour l’instant, celles-ci étant encore à «définir». Mais faire comme si une partie du programme devait être forcément appliquée (la hausse de la CSG) et pas l’autre (la baisse des cotisations) relève de la mauvaise foi électoraliste.
Quant à Nicolas Dupont-Aignan, il reprend l’intox de Jacob en suggérant que tous les retraités seront touchés, mais il en ajoute une autre en évoquant une perte de 500 euros par retraité… Non seulement 40% des retraités ne seront donc pas concernés (ceux percevant moins de 14 375 euros par an), mais ceux qui seront touchés ne payeront pas tous 500 euros. Tout dépendra de leur revenu. Ainsi, un retraité ayant 1 500 euros de revenu par mois perdra environ 300 euros par an (25 euros par mois). C’est avec 2 450 euros par mois que la perte pour un retraité sera de 500 euros (42 euros par mois), croissant à mesure du revenu.
matraquage fiscal, de passer sous silence toute une partie du programme de Macron. Selon eux, la hausse de la CSG pénaliserait les actifs qui ne sont pas salariés du privé et les retraités. Jacob (à la différence du tract) omet par exemple de préciser que la mesure ne concerne pas les petites retraites, qui sont déjà exonérées ou bénéficient actuellement d’une CSG à taux réduit. «Augmentation de la CSG, de l’ordre de 1,7 point, qui ne touchera pas les retraités modestes (ceux exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit, c’est-à-dire 40% environ des retraités), ni les indemnités chômage, mais concernera en revanche les revenus du capital», est-il indiqué dans le programme d’Emmanuel Macron pour la présidentielle. 60% des retraités seront donc touchés par la hausse de la CSG, soit un peu plus de 9 millions. Ce sont les retraités touchant plus de 14 375 euros par an (1 200 euros par mois) qui verront leur CSG augmenter de 25%.
Même lecture partielle quand Jacob et le tract de LR assurent que le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des indépendants sera impacté par cette mesure. Il est vrai que les indépendants (auxquels appartiennent les artisans, commerçants et professions libérales énumérés par Jacob) ne paient pas de cotisations chômage ou maladie, mais s’acquittent de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer. Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni cotisation sociale ni cotisation maladie). Tous ces actifs doivent par contre s’acquitter la CSG. Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron.
"""
Désintox



Commençons par Jacob et LR, qui ont choisi, pour nourrir leur argumentaire du matraquage fiscal, de passer sous silence toute une partie du programme de Macron. Selon eux, la hausse de la CSG pénaliserait les actifs qui ne sont pas salariés du privé et les retraités. Jacob (à la différence du tract) omet par exemple de préciser que la mesure ne concerne pas les petites retraites, qui sont déjà exonérées ou bénéficient actuellement d’une CSG à taux réduit. «Augmentation de la CSG, de l’ordre de 1,7 point, qui ne touchera pas les retraités modestes (ceux exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit, c’est-à-dire 40% environ des retraités), ni les indemnités chômage, mais concernera en revanche les revenus du capital», est-il indiqué dans le programme d’Emmanuel Macron pour la présidentielle. 60% des retraités seront donc touchés par la hausse de la CSG, soit un peu plus de 9 millions. Ce sont les retraités touchant plus de 14 375 euros par an (1 200 euros par mois) qui verront leur CSG augmenter de 25%.
Même lecture partielle quand Jacob et le tract de LR assurent que le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des indépendants sera impacté par cette mesure. Il est vrai que les indépendants (auxquels appartiennent les artisans, commerçants et professions libérales énumérés par Jacob) ne paient pas de cotisations chômage ou maladie, mais s’acquittent de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer. Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni cotisation sociale ni cotisation maladie). Tous ces actifs doivent par contre s’acquitter la CSG. Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron.


---------
Comme des bien-intentionnés avaient parler de JACOB...


...ENFIN...ELAGUER C' EST FAIT.... ALORS ...EN MARCHE ENSEMBLE...
avatar
frenchie07F

Messages : 12089
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Message par ledevois le Mar 30 Mai 2017 - 7:56

frenchie07F a écrit:RETIRONS-EN UNE LEçON...

Extraits:

La droite critique violemment l'augmentation de la contribution sociale généralisée prévue dans le programme de Macron… en omettant de préciser les compensations prévues pour le pouvoir d'achat.
"""
Commençons par Jacob et LR, qui ont choisi, pour nourrir leur argumentaire du matraquage fiscal, de passer sous silence toute une partie du programme de Macron. Selon eux, la hausse de la CSG pénaliserait les actifs qui ne sont pas salariés du privé et les retraités. Jacob (à la différence du tract) omet par exemple de préciser que la mesure ne concerne pas les petites retraites, qui sont déjà exonérées ou bénéficient actuellement d’une CSG à taux réduit. «Augmentation de la CSG, de l’ordre de 1,7 point, qui ne touchera pas les retraités modestes (ceux exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit, c’est-à-dire 40% environ des retraités), ni les indemnités chômage, mais concernera en revanche les revenus du capital», est-il indiqué dans le programme d’Emmanuel Macron pour la présidentielle. 60% des retraités seront donc touchés par la hausse de la CSG, soit un peu plus de 9 millions. Ce sont les retraités touchant plus de 14 375 euros par an (1 200 euros par mois) qui verront leur CSG augmenter de 25%.
Même lecture partielle quand Jacob et le tract de LR assurent que le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des indépendants sera impacté par cette mesure. Il est vrai que les indépendants (auxquels appartiennent les artisans, commerçants et professions libérales énumérés par Jacob) ne paient pas de cotisations chômage ou maladie, mais s’acquittent de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer. Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni .....
....t de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer.
Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni cotisation sociale ni cotisation maladie). Tous ces actifs doivent par contre s’acquitter la CSG. Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron.
Le programme d’En marche stipule aussi : «Nous supprimerons les cotisations salariales maladie et chômage pour les salariés du secteur privé (3,15 points), ce qui augmentera instantanément le salaire net des intéressés. Une mesure équivalente dégagera également du pouvoir d’achat pour les fonctionnaires et les indépendants.» Contrairement à ce que sous-entendent ses adversaires, le programme de Macron prévoit donc des baisses de cotisations similaires à celles des salariés du secteur privé, ce qui est censé compenser la hausse de la CSG.
Du côté du ministère des Finances, on confirme que le programme sera appliqué. Et donc que des mesures pour augmenter le pouvoir d’achat de tous les Français seront à l’étude. Impossible d’en savoir plus sur ces mesures équivalentes pour l’instant, celles-ci étant encore à «définir». Mais faire comme si une partie du programme devait être forcément appliquée (la hausse de la CSG) et pas l’autre (la baisse des cotisations) relève de la mauvaise foi électoraliste.
Quant à Nicolas Dupont-Aignan, il reprend l’intox de Jacob en suggérant que tous les retraités seront touchés, mais il en ajoute une autre en évoquant une perte de 500 euros par retraité… Non seulement 40% des retraités ne seront donc pas concernés (ceux percevant moins de 14 375 euros par an), mais ceux qui seront touchés ne payeront pas tous 500 euros. Tout dépendra de leur revenu. Ainsi, un retraité ayant 1 500 euros de revenu par mois perdra environ 300 euros par an (25 euros par mois). C’est avec 2 450 euros par mois que la perte pour un retraité sera de 500 euros (42 euros par mois), croissant à mesure du revenu.
matraquage fiscal, de passer sous silence toute une partie du programme de Macron. Selon eux, la hausse de la CSG pénaliserait les actifs qui ne sont pas salariés du privé et les retraités. Jacob (à la différence du tract) omet par exemple de préciser que la mesure ne concerne pas les petites retraites, qui sont déjà exonérées ou bénéficient actuellement d’une CSG à taux réduit. «Augmentation de la CSG, de l’ordre de 1,7 point, qui ne touchera pas les retraités modestes (ceux exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit, c’est-à-dire 40% environ des retraités), ni les indemnités chômage, mais concernera en revanche les revenus du capital», est-il indiqué dans le programme d’Emmanuel Macron pour la présidentielle. 60% des retraités seront donc touchés par la hausse de la CSG, soit un peu plus de 9 millions. Ce sont les retraités touchant plus de 14 375 euros par an (1 200 euros par mois) qui verront leur CSG augmenter de 25%.
Même lecture partielle quand Jacob et le tract de LR assurent que le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des indépendants sera impacté par cette mesure. Il est vrai que les indépendants (auxquels appartiennent les artisans, commerçants et professions libérales énumérés par Jacob) ne paient pas de cotisations chômage ou maladie, mais s’acquittent de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer. Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni cotisation sociale ni cotisation maladie). Tous ces actifs doivent par contre s’acquitter la CSG. Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron.
"""
Désintox



Commençons par Jacob et LR, qui ont choisi, pour nourrir leur argumentaire du matraquage fiscal, de passer sous silence toute une partie du programme de Macron. Selon eux, la hausse de la CSG pénaliserait les actifs qui ne sont pas salariés du privé et les retraités. Jacob (à la différence du tract) omet par exemple de préciser que la mesure ne concerne pas les petites retraites, qui sont déjà exonérées ou bénéficient actuellement d’une CSG à taux réduit. «Augmentation de la CSG, de l’ordre de 1,7 point, qui ne touchera pas les retraités modestes (ceux exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit, c’est-à-dire 40% environ des retraités), ni les indemnités chômage, mais concernera en revanche les revenus du capital», est-il indiqué dans le programme d’Emmanuel Macron pour la présidentielle. 60% des retraités seront donc touchés par la hausse de la CSG, soit un peu plus de 9 millions. Ce sont les retraités touchant plus de 14 375 euros par an (1 200 euros par mois) qui verront leur CSG augmenter de 25%.
Même lecture partielle quand Jacob et le tract de LR assurent que le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des indépendants sera impacté par cette mesure. Il est vrai que les indépendants (auxquels appartiennent les artisans, commerçants et professions libérales énumérés par Jacob) ne paient pas de cotisations chômage ou maladie, mais s’acquittent de leurs protections sociales dans le cadre du RSI, que Macron souhaite réformer. Les agriculteurs, eux, cotisent auprès de la MSA tandis que les fonctionnaires s’acquittent seulement de la contribution exceptionnelle de solidarité, de 1% (ils n’ont ni cotisation sociale ni cotisation maladie). Tous ces actifs doivent par contre s’acquitter la CSG. Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron.


---------
Comme des bien-intentionnés avaient parler de JACOB...

 Ras le bol des impôts en France ----


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 4912
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Message par frenchie07F le Mar 30 Mai 2017 - 9:29

SAUF QUE....SAUF QUE....JACOB EST VOLONTAIREMENT SOURD ET AMNESIQE ET SAIT LIRE EN OCCULTANT CE QUI L' ARRANGE   

"""". Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron. """"


...ENFIN...ELAGUER C' EST FAIT.... ALORS ...EN MARCHE ENSEMBLE...
avatar
frenchie07F

Messages : 12089
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Message par ledevois le Mar 30 Mai 2017 - 10:15

frenchie07F a écrit:SAUF QUE....SAUF QUE....JACOB EST VOLONTAIREMENT SOURD ET AMNESIQE ET SAIT LIRE EN OCCULTANT CE QUI L' ARRANGE   

"""". Selon LR, ils payeront sans bénéficier de compensation… Sauf que Macron a déjà spécifié que ces catégories de travailleurs bénéficieront d’une compensation équivalente, sous une autre forme, afin de ne pas être lésés. Ainsi, lors de son passage chez Bourdin (BFM/RMC), Macron avait précisé : «On va substantiellement baisser les cotisations salariales […] Sur tous les salaires, pour les indépendants aussi», précise Macron. """"

On a tellement bouffé du loufoque de la connerie des inquiétudes sous Hollande que je vais attendre les résultats avant de m'extasier ---


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 4912
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Message par frenchie07F le Mer 31 Mai 2017 - 15:56

NOTRE NOUVEAU PRESIDENT N' A RIEN D' UN LOUFOQUE...Là c' est sûr...

Ce qui l' est moins c' est la sincérité des LR car leur seul objectif est de tenter d' obtenir un maxi de députés pour sauver la mise et bloquer Mr Macron à l' Assemblée quand cela sera possible avec l' aide du FN, etc...

Maintenant j' attends de LUI, un pas en avant sûr, bien posé...


...ENFIN...ELAGUER C' EST FAIT.... ALORS ...EN MARCHE ENSEMBLE...
avatar
frenchie07F

Messages : 12089
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Message par ledevois le Mer 31 Mai 2017 - 16:32

frenchie07F a écrit:NOTRE NOUVEAU PRESIDENT N' A RIEN D' UN LOUFOQUE...Là c' est sûr...

Ce qui l' est moins c' est la sincérité des LR car leur seul objectif est de tenter d' obtenir un maxi de députés pour sauver la mise et bloquer Mr Macron à l' Assemblée quand cela sera possible avec l' aide du FN, etc...

Maintenant j' attends de LUI, un pas en avant sûr, bien posé...

Il n'y a pas besoin des médias russes pour fracturer l'opinion française : le gouvernement français et la gouvernance européenne font le travail sans eux -


Oui Poutine est nationaliste ,  il est autoritaire mais sans être Staline. - on en aurait bien besoin en France -
 Marine Lepen ---; les médias Français lui ont largement consacré des pages dans  les journaux ainsi qu' la une télévisé pour  qu'elle monte dans les élections pour écarter  le LR-


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 4912
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: DESINTOX...DESINTOX...NECESSAIRE...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum