Les journalistes n'ont jamais été autant pris à partie et malmenés que lors de cette campagne électorale. Un phénomène inquiétant?