La Grosse Pen s'est suicidée!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par The Snake le Jeu 4 Mai 2017 - 14:11

https://www.challenges.fr/election-presidentielle-2017/debat-macron-marine-le-pen-un-fiasco-televisuel-un-triomphe-pour-jean-marie-le-pen_471171



Débat Macron- Marine Le Pen: un fiasco télévisuel, un triomphe pour Jean-Marie Le Pen



On attendait face à Emmanuel Macron, une Marine Le Pen en majesté présidentielle, et on a vu le fantôme de Jean-Marie Le Pen. Pour le Front national, les conséquences politiques de ce fiasco télévisuel seront lourdes.



S'étonner des étonnements. Tiens donc? Marine Le Pen se conduit comme une Le Pen, parle comme une Le Pen, pense comme une Le Pen, éructe comme une Le Pen… Tiens donc? Marine Le Pen se conduit extrême droite, parle extrême droite, pense extrême droite, éructe extrême droite… La belle affaire comme dirait l'autre.

Un habitus est un habitus, et l'on ne s'en défait pas selon son bon plaisir pour les besoins d'un débat présidentiel. Le surmoi présidentiel de Marine a été plus fort que le " Moi présidente " qu'elle aurait dû se contraindre à incarner. Impossible de le dépasser ce surmoi lepéniste. C'est au fond l'irrésoluble équation de Marine Le Pen, se venger d'un père qui ne fut pas assez père tout en se montrant digne de lui et de son héritage.



Ce débat de l'entre deux tours de la présidentielle, que personne ne se hasardera à revoir au même titre que les débats Giscard-Mitterrand ou Mitterrand-Chirac, a consacré l'impossibilité Le Pen. Marine à la rose bleue demeure au fond d'elle-même une Le Pen, en mal de reconnaissance paternelle Le Pen. Et si elle s'est sabordée consciencieusement, en appliquant au débat une stratégie de communication politique aussi atterrante qu'aberrante, c'est qu'elle ne s'adressait pas aux Français, mais à son père. Elle était là où lui n'avait pu accéder en 2002, Jacques Chirac s'étant épargné l'épreuve que Macron a eu le courage de s'infliger, sur un plateau de télévision, en majesté, pour y tenir le rôle que les Le Pen se sont assignés depuis un demi-siècle: Belzebuth à la télévision…



Une présidentialité atteinte pour longtemps

Evaluons les dégâts. La présidentialité de Marine Le Pen, hors le cercle de ses électeurs acquis, est atteinte pour longtemps. Comme son père, elle n'a en vérité pour seule ambition que de jouer la méchante à la télévision. Affoler. Inquiéter. Apeurer. Et puis rentrer à la maison, le soir, pour y jouir tranquille des avantages de la rente de situation que confère la position. Un siège de député au Parlement conquis grâce à la proportionnelle. En attendant la prochaine campagne pour sortir à nouveau de la boite et reprendre le rôle de la méchante lofteuse de la politique française qui adore faire peur à la télé… Comme papa avant. Mieux que papa puisqu'elle, au moins, a réussi à décrocher la timbale suprême, le débat de l'entre deux tours. 17 millions de téléspectateurs à effrayer. Quel succès!

On songe à Raymond Aron qui disait qu'hormis la triste période 1940-44, l'extrême droite française, dès lors qu'elle est aux portes du pouvoir, s'ingénie à tout mettre en œuvre pour se saborder. Vu d'extrême droite, l'échec est le stade suprême de la réussite.

C'est une constante dans cette famille politique, on aime échouer. Et plus l'échec est grandiose, plus grande sera la légende qui s'écrira au sein de cette famille politique que bien des médias audiovisuels auront eu la maladresse de banaliser, par manque de culture politique et historique, tout au long de cette campagne présidentielle. Jusqu'au réveil du débat. Tiens donc? Marine Le Pen est une Le Pen. Tiens donc? Marine Le Pen est d'extrême droite.

5 années de falsification politique effacées

Reconnaissons cependant à Marine Le Pen le mérite qui lui revient. En une soirée, elle a effacé cinq ans de falsification politique. Le post-gaullisme. La respectabilité politique. La dédiabolisation. La recherche d'une ouverture, symbolisée par le pacte faustien conclu avec Dupont-Aignan… Tout cela a volé en éclat en deux heures de télévision… Pour le simple plaisir de se faire plaisir en injuriant Emmanuel Macron le temps d'une émission, sous les yeux de deux journalistes qui n'ont jamais apparu aussi dépassés qu'en cette soirée hallucinante…

Marine Le Pen a réparé le plafond de verre que l'on pensait fissuré par cette élection présidentielle annonciatrice de la grande recomposition… Cinq années de reconstruction de l'image du Front national sont passées en pure perte. Désastre politique total.

Il est un autre grand vaincu dans cette affaire. Il s'agit de Florian Philippot. Sa politique de préemption de l'héritage gaulliste est morte. Et enterrée. Le lepénisme télévisuel n'est pas soluble dans le gaullisme. Et le soutien des gaullistes antiques égarés, tels Marie-France Garaud ou Henri Guaino, apparaît aujourd'hui pour ce qu'il est: une falsification dont ils ont été les dupes. Ceux-là sont plus à plaindre qu'à condamner.

Désormais, le Front national a un problème, et ce problème se nomme Marine Le Pen. Comment se présenter avec sérieux devant des électeurs, y compris aux élections législatives, après une telle soirée? Comment présenter des candidats qui seront abimés par la défaite large qui se profile? Comment se poser en leader naturel de l'opposition après s'être à ce point discréditée?

Dès lors, l'alternative est simple.

S'il s'agit de continuer à faire du Le Pen à l'ancienne, la fille ayant succédé au père, de persister à vivre en parasite d'un système qu'il dénonce tout en bénéficiant, alors que Marine Le Pen demeure à la tête du Front. Pourquoi changer une équipe qui gagne puisque l'objectif est de perdre?

Mais s'il s'agit de transformer le FN en parti populaire de droite crédible, alors il faudra bien que Marine Le Pen disparaisse politiquement, car elle est l'obstacle à toute ambition frontiste visant à se poser en force de gouvernement.

Et la question, inévitable: qui pour effacer politiquement Marine Le Pen? Florian Philippot et sa camarilla, le tout en tenant de continuer à imposer une greffe gaullienne qui décidément ne prend pas? Ou Marion Maréchal-Le Pen et les traditionalistes, prêts à tendre la main à la droite classique, sur fond de populisme chrétien et d'abandon d'un programme économique devenu le boulet du FN?

En attendant, en l'état, une leçon s'impose. Pour le FN, le plafond de verre se nomme Marine Le Pen, et tant qu'il demeurera, rien ne sera possible. En vérité, côté FN, le seul et vrai vainqueur du débat, à l'exclusion de tout autre, c'est Jean-Marie Le Pen. Philippot et les opportunistes venus au FN vont devoir méditer: les Le Pen ne sont pas un moyen, ils sont une fin.


C'est la vie...

K. Vonnegut Jr
avatar
The Snake

Messages : 13897
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par The Snake le Jeu 4 Mai 2017 - 14:26

The Snake a écrit:Pour le Front national, les conséquences politiques de ce fiasco télévisuel seront lourdes.


Tu m'étonnes! Vu l'ampleur monumentale du crash, les gros bras de Montretout vont la lyncher sans attendre la Grosse Pen... Ils n'ont même pas attendu la fin du carnage face à Macron pour se lacher. 


Il va y avoir des coups de batte de base ball dans les dents à volonté pour la Truie quand elle va rentrer au bercail! Ils vont la travailler en férocité, la passer à la Gégène! 

Revue de presse amusante...


Débat d'entre-deux-tours : Marine Le Pen étrillée par son propre camp



Militants et anciens responsables frontistes font état de leur déception, jeudi, au lendemain du débat d’entre-deux-tours qui a opposé la candidate d’extrême-droite à Emmanuel Macron.

Ses tentatives de se montrer souriante n’y auront rien fait. De nombreuses critiques s’élèvent ce jeudi de la part de sympathisants frontistes à l’encontre de la prestation de Marine Le Pen, la veille, dans le débat d’entre-deux-tours qui l’opposait à Emmanuel Macron.



Agressive, coupant très souvent la parole à son interlocuteur, la candidate d’extrême-droite est souvent jugée peu convaincante : un premier sondage Elabe pour BFMTV estimait ainsi dès mercredi soir qu’elle n'avait convaincu que 34% des téléspectateurs, contre 63% pour Emmanuel Macron. Son propre père, Jean-Marie Le Pen, a ainsi estimé que la candidate FN avait «manqué de hauteur». «C'était peut-être à l'avantage d'Emmanuel Macron, mais ça n'était pas celui de Marine Le Pen», a-t-il jugé à propos du débat sur RTL jeudi.


«Ce n'est sûrement pas avec ce débat que Marine Le Pen va rattraper son retard d'ici à dimanche prochain», renchérit de son côté Valeurs actuelles. Dans une analyse publiée en ligne, le magazine ultra-droitier estime que la présidente du Front national «n'a jamais trouvé le ton juste, ni les bons arguments, attaquant Emmanuel Macron de manière trop brutale.»

La séquence «euro» critiquée



Une séquence cristallise particulièrement les frustrations de l’électorat frontiste : celle sur l’euro. Toujours dans Valeurs actuelles, on peut ainsi lire que Marine Le Pen «s’est emmêlée les pinceaux», «a parlé de l’écu et de l’euro en des termes confus» et «toujours approximative», a «même évoqué la Grande-Bretagne sortant de l’euro»... «alors que le pays n’a jamais eu la monnaie unique».

Julien Rochedy, ancien directeur du FNJ, a de son côté parlé d’une Marine Le Pen «catastrophique sur l’euro». Pour cette ancienne figure frontiste, qui a quitté le parti d’extrême-droite fin 2014, la candidate «a bien commencé, a tapé fort et juste, puis Macron a pris le dessus, et Marine Le Pen s'est laissée aller».



Le site Boulevard Voltaire, créé par Robert Ménard et Dominique Jamet, ex-Debout la France, estime de son côté que le débat a été «calamiteux» pour l’«image» de Marine Le Pen, «dominée du début à la fin par Emmanuel Macron», «agressive, ricanant comme un mauvais avocat, mal à l’aise, maniant une laborieuse ironie qui, chaque fois, est tombée à plat». «C’était, à vrai dire, affligeant», enfonce l’auteur de la chronique.

La remarque est cependant loin d’être la plus acerbe quand on la compare à celles que recense la partie «commentaires» du site Fdesouche, centre névralgique de la fachosphère. «Elle nous a même fait honte», lâche, rageur, un partisan frontiste. «Nulle, c'est un fait», elle aurait «ruiné définitivement l'idée de voir le FN au pouvoir», selon deux autres soutiens, manifestement attristés. Certains évoquent une «usure» de la candidate et appellent dès à présent à un «renouveau» dans le parti. Renouveau qui pourrait avoir pour visage celui de... Marion-Maréchal Le Pen.



C'est la vie...

K. Vonnegut Jr
avatar
The Snake

Messages : 13897
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par Nadou le Jeu 4 Mai 2017 - 14:37

The Snake a écrit:

The Snake a écrit:Pour le Front national, les conséquences politiques de ce fiasco télévisuel seront lourdes.




Tu m'étonnes! Vu l'ampleur monumentale du crash, les gros bras de Montretout vont la lyncher sans attendre la Grosse Pen... Ils n'ont même pas attendu la fin du carnage face à Macron pour se lacher. 


Il va y avoir des coups de batte de base ball dans les dents à volonté pour la Truie quand elle va rentrer au bercail! Ils vont la travailler en férocité, la passer à la Gégène! 

Revue de presse amusante...


Débat d'entre-deux-tours : Marine Le Pen étrillée par son propre camp



Militants et anciens responsables frontistes font état de leur déception, jeudi, au lendemain du débat d’entre-deux-tours qui a opposé la candidate d’extrême-droite à Emmanuel Macron.

Ses tentatives de se montrer souriante n’y auront rien fait. De nombreuses critiques s’élèvent ce jeudi de la part de sympathisants frontistes à l’encontre de la prestation de Marine Le Pen, la veille, dans le débat d’entre-deux-tours qui l’opposait à Emmanuel Macron.



Agressive, coupant très souvent la parole à son interlocuteur, la candidate d’extrême-droite est souvent jugée peu convaincante : un premier sondage Elabe pour BFMTV estimait ainsi dès mercredi soir qu’elle n'avait convaincu que 34% des téléspectateurs, contre 63% pour Emmanuel Macron. Son propre père, Jean-Marie Le Pen, a ainsi estimé que la candidate FN avait «manqué de hauteur». «C'était peut-être à l'avantage d'Emmanuel Macron, mais ça n'était pas celui de Marine Le Pen», a-t-il jugé à propos du débat sur RTL jeudi.


«Ce n'est sûrement pas avec ce débat que Marine Le Pen va rattraper son retard d'ici à dimanche prochain», renchérit de son côté Valeurs actuelles. Dans une analyse publiée en ligne, le magazine ultra-droitier estime que la présidente du Front national «n'a jamais trouvé le ton juste, ni les bons arguments, attaquant Emmanuel Macron de manière trop brutale.»

La séquence «euro» critiquée



Une séquence cristallise particulièrement les frustrations de l’électorat frontiste : celle sur l’euro. Toujours dans Valeurs actuelles, on peut ainsi lire que Marine Le Pen «s’est emmêlée les pinceaux», «a parlé de l’écu et de l’euro en des termes confus» et «toujours approximative», a «même évoqué la Grande-Bretagne sortant de l’euro»... «alors que le pays n’a jamais eu la monnaie unique».

Julien Rochedy, ancien directeur du FNJ, a de son côté parlé d’une Marine Le Pen «catastrophique sur l’euro». Pour cette ancienne figure frontiste, qui a quitté le parti d’extrême-droite fin 2014, la candidate «a bien commencé, a tapé fort et juste, puis Macron a pris le dessus, et Marine Le Pen s'est laissée aller».



Le site Boulevard Voltaire, créé par Robert Ménard et Dominique Jamet, ex-Debout la France, estime de son côté que le débat a été «calamiteux» pour l’«image» de Marine Le Pen, «dominée du début à la fin par Emmanuel Macron», «agressive, ricanant comme un mauvais avocat, mal à l’aise, maniant une laborieuse ironie qui, chaque fois, est tombée à plat». «C’était, à vrai dire, affligeant», enfonce l’auteur de la chronique.

La remarque est cependant loin d’être la plus acerbe quand on la compare à celles que recense la partie «commentaires» du site Fdesouche, centre névralgique de la fachosphère. «Elle nous a même fait honte», lâche, rageur, un partisan frontiste. «Nulle, c'est un fait», elle aurait «ruiné définitivement l'idée de voir le FN au pouvoir», selon deux autres soutiens, manifestement attristés. Certains évoquent une «usure» de la candidate et appellent dès à présent à un «renouveau» dans le parti. Renouveau qui pourrait avoir pour visage celui de... Marion-Maréchal Le Pen.


Même eux reconnaissent que la candidate a été laminée.


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24437
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par The Snake le Jeu 4 Mai 2017 - 14:43

Nadou a écrit:

The Snake a écrit:









Tu m'étonnes! Vu l'ampleur monumentale du crash, les gros bras de Montretout vont la lyncher sans attendre la Grosse Pen... Ils n'ont même pas attendu la fin du carnage face à Macron pour se lacher. 


Il va y avoir des coups de batte de base ball dans les dents à volonté pour la Truie quand elle va rentrer au bercail! Ils vont la travailler en férocité, la passer à la Gégène! 

Revue de presse amusante...


Débat d'entre-deux-tours : Marine Le Pen étrillée par son propre camp



Militants et anciens responsables frontistes font état de leur déception, jeudi, au lendemain du débat d’entre-deux-tours qui a opposé la candidate d’extrême-droite à Emmanuel Macron.

Ses tentatives de se montrer souriante n’y auront rien fait. De nombreuses critiques s’élèvent ce jeudi de la part de sympathisants frontistes à l’encontre de la prestation de Marine Le Pen, la veille, dans le débat d’entre-deux-tours qui l’opposait à Emmanuel Macron.



Agressive, coupant très souvent la parole à son interlocuteur, la candidate d’extrême-droite est souvent jugée peu convaincante : un premier sondage Elabe pour BFMTV estimait ainsi dès mercredi soir qu’elle n'avait convaincu que 34% des téléspectateurs, contre 63% pour Emmanuel Macron. Son propre père, Jean-Marie Le Pen, a ainsi estimé que la candidate FN avait «manqué de hauteur». «C'était peut-être à l'avantage d'Emmanuel Macron, mais ça n'était pas celui de Marine Le Pen», a-t-il jugé à propos du débat sur RTL jeudi.


«Ce n'est sûrement pas avec ce débat que Marine Le Pen va rattraper son retard d'ici à dimanche prochain», renchérit de son côté Valeurs actuelles. Dans une analyse publiée en ligne, le magazine ultra-droitier estime que la présidente du Front national «n'a jamais trouvé le ton juste, ni les bons arguments, attaquant Emmanuel Macron de manière trop brutale.»

La séquence «euro» critiquée



Une séquence cristallise particulièrement les frustrations de l’électorat frontiste : celle sur l’euro. Toujours dans Valeurs actuelles, on peut ainsi lire que Marine Le Pen «s’est emmêlée les pinceaux», «a parlé de l’écu et de l’euro en des termes confus» et «toujours approximative», a «même évoqué la Grande-Bretagne sortant de l’euro»... «alors que le pays n’a jamais eu la monnaie unique».

Julien Rochedy, ancien directeur du FNJ, a de son côté parlé d’une Marine Le Pen «catastrophique sur l’euro». Pour cette ancienne figure frontiste, qui a quitté le parti d’extrême-droite fin 2014, la candidate «a bien commencé, a tapé fort et juste, puis Macron a pris le dessus, et Marine Le Pen s'est laissée aller».



Le site Boulevard Voltaire, créé par Robert Ménard et Dominique Jamet, ex-Debout la France, estime de son côté que le débat a été «calamiteux» pour l’«image» de Marine Le Pen, «dominée du début à la fin par Emmanuel Macron», «agressive, ricanant comme un mauvais avocat, mal à l’aise, maniant une laborieuse ironie qui, chaque fois, est tombée à plat». «C’était, à vrai dire, affligeant», enfonce l’auteur de la chronique.

La remarque est cependant loin d’être la plus acerbe quand on la compare à celles que recense la partie «commentaires» du site Fdesouche, centre névralgique de la fachosphère. «Elle nous a même fait honte», lâche, rageur, un partisan frontiste. «Nulle, c'est un fait», elle aurait «ruiné définitivement l'idée de voir le FN au pouvoir», selon deux autres soutiens, manifestement attristés. Certains évoquent une «usure» de la candidate et appellent dès à présent à un «renouveau» dans le parti. Renouveau qui pourrait avoir pour visage celui de... Marion-Maréchal Le Pen.




Même eux reconnaissent que la candidate a été laminée.

Elle a perdu toute crédibilité politique, probablement pour toujours. On n'efface pas une telle tache dans son CV, même des décennies plus tard. Ca va faire rigoler et vomir jusqu'à la fin des temps...


Putain de dégagisme... Après Hollande, Valls, Hamon, Sarkozy, Juppé, Fillon, Mélenchon, voilà la Grosse Pen qui dégage!


Macron a tout gagné...


C'est la vie...

K. Vonnegut Jr
avatar
The Snake

Messages : 13897
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par Caïman13 le Jeu 4 Mai 2017 - 14:47

Çà y est... Vous avez tout lâché ? Et toi l'étron tu as attiré suffisamment de mouches ?
Attendez au moins dimanche 20 heures pour dégueuler !
avatar
Caïman13

Messages : 557
Date d'inscription : 23/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par The Snake le Jeu 4 Mai 2017 - 14:54

Caïman13 a écrit:Çà y est... Vous avez tout lâché ? Et toi l'étron tu as attiré suffisamment de mouches ?
Attendez au moins dimanche 20 heures pour dégueuler !

Sinon, Moncon, tu peux toujours te consoler avec Dupond Aignan qui s'est fendu d'un tweet pour dire à quel point il avait trouvé la Grosse Pen excellente hier soir...



Une bien belle tête de vainqueur, NDA...


C'est la vie...

K. Vonnegut Jr
avatar
The Snake

Messages : 13897
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par frenchie07F le Jeu 4 Mai 2017 - 14:56

Un caïman ne lâche pas sa proie...pour le rendre inopérant il suffit de lui coincer un bon bâton dans sa gueule ouverte...ses dents deviennent aussitôt inutiles...on peut récupérer la peau...

Quant à DDDaignant...tu peux l' avaler...tout cru....il ne sert plus à rien...


LES ULTRA-LIBERAUX MAFIEUX...ON VA LES ELIMINER PROGRESSIVEMENT

                                                                                             ...N' HESITONS PAS A NOUS METTRE EN MARCHE ENSEMBLE...
avatar
frenchie07F

Messages : 11803
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par Sporthos le Jeu 4 Mai 2017 - 21:46

C'est vrai que la prestation de Fifille hier soir va laisser des traces dans l'histoire de ce parti et même dans les annales de l'histoire de la télévision . Jamais un débat de campagne présidentielle, ne fut aussi agressif et riche en coups bas .

Mauvais débat plein d'approximations .

Mais sûr et certain , comme un certain Mitterrand , il y a quarante ans ,  MLP s'appliquera à pendre sa revanche en travaillant ses dossiers et en soignant davantage son image . Elle sera peut-être très dangereuse dans 5 ans , forte de son groupe à l'Assemblée Nationale et de sa position de tête de l'opposition si une partie de la droite entre dans le prochain gouvernement .

Ce qui peut faire sa faiblesse c'est que le naturel revient toujours au galop comme on a pu le constater hier soir . Ce qui sera sa force , c'est que tant qu'aucun gouvernement ne lui coupera l'herbe sous les pieds , elle prospérera .
avatar
Sporthos

Messages : 1010
Date d'inscription : 21/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par dugenou le Ven 5 Mai 2017 - 1:06

Caïman13 a écrit:Çà y est... Vous avez tout lâché ? Et toi l'étron tu as attiré suffisamment de mouches ?
Attendez au moins dimanche 20 heures pour dégueuler !

Aujourd'hui les commentaires allaient bon train dans le service. Il en sort juste une chose, on ne veut pas de Macron. Beaucoup hésitent entre le vote Marine ou le vote blanc. Rien n'est perdu ou gagné, je remarque juste qu'aucun des deux n'est capable de rassembler et je prédis un chaos. 
Il y a une chose qui m'étonne dans les réactions de certains sur ce forum. Comment des fonctionnaires peuvent donner leur voix à un candidat qui promet de supprimer les régimes spéciaux de retraite ? comment des salariés peuvent apporter leur voix à un homme qui promet de renforcer la loi el khomri à coup d'ordonnance (bonjour l'usage du 49/3).
Comment des retraités peuvent apporter leur voix à un homme qui leur promet des hausses de CSG, des baisses de retraite ?
Comment faire confiance à un homme qui a comme soutien l'UOIF ? 

 On ne veut pas du fascisme mais on accepte Macron. Étonnant, surprenant, déroutant.

dugenou

Messages : 2571
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 56
Localisation : en France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par The Snake le Ven 5 Mai 2017 - 8:40

dugenou a écrit:

 On ne veut pas du fascisme mais on accepte Macron. Étonnant, surprenant, déroutant.

T'es pas au bout de tes surprises, Grocon, et on n'a pas fini de t'entendre couiner...


Là , c'est sans vaseline et même avec une poignée de gravier que tu t'es fait sodomisé, Loser!


C'est la vie...

K. Vonnegut Jr
avatar
The Snake

Messages : 13897
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par Nadou le Ven 5 Mai 2017 - 10:56

dugenou a écrit:



Caïman13 a écrit:Çà y est... Vous avez tout lâché ? Et toi l'étron tu as attiré suffisamment de mouches ?
Attendez au moins dimanche 20 heures pour dégueuler !





Aujourd'hui les commentaires allaient bon train dans le service. Il en sort juste une chose, on ne veut pas de Macron. Beaucoup hésitent entre le vote Marine ou le vote blanc. Rien n'est perdu ou gagné, je remarque juste qu'aucun des deux n'est capable de rassembler et je prédis un chaos. 
Il y a une chose qui m'étonne dans les réactions de certains sur ce forum. Comment des fonctionnaires peuvent donner leur voix à un candidat qui promet de supprimer les régimes spéciaux de retraite ? comment des salariés peuvent apporter leur voix à un homme qui promet de renforcer la loi el khomri à coup d'ordonnance (bonjour l'usage du 49/3).
Comment des retraités peuvent apporter leur voix à un homme qui leur promet des hausses de CSG, des baisses de retraite ?
Comment faire confiance à un homme qui a comme soutien l'UOIF ? 

 On ne veut pas du fascisme mais on accepte Macron. Étonnant, surprenant, déroutant.



D'abord on choisirait même Chirac contre Le Pen. Very Happy

La fonctionnaire vous répond qu'elle n'a pas de régime spécial de retraite. On a un calcul différent mais un enfant compte une année alors que dans le privé 2 années. On part avec les mêmes annuités que les autres. Fillon lui a déjà retiré. Et le fourbe ne l'a pas retiré à tous les fonctionnaires. Ce qui a cassé les grèves de 2003 puisque les transports nous ont lâchés. Je n'ai jamais oublié.

Les ordonnances sont prévues dans la constitution.

Uniquement sur les grosses retraites, la CSG se verra augmenter pour payer entre autres l'augmentation de 100€ des petites retraites, de l'alloc handicapé et la suppression de la taxe d'habitation pour les 80% des plus pauvres et l'augmentation de la prime d'activité. On est de gauche ou pas. Faut forcément que ça sorte de quelque part.

Et pour l'UOIF ... c'est ridicule, il ne les rencontre pas contrairement au FN.


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24437
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par Nadou le Ven 5 Mai 2017 - 11:07

Pour les régimes de retraite, il faut évidemment que toutes les forces de l'ordre puissent continuer à partir plus tôt.


Mon mari, retraité du privé, avec à peu près la même qualification que moi, touche une retraite plus importante et a bénéficié d'une mutuelle d'entreprise extraordinaire.


Donc réfléchir à la question d'une harmonisation plus équitable est juste et nécessaire. Je réserve mon avis sur la façon dont cela sera traité. On verra si c'est un effort de justice ou un désir de punition. A suivre. Je ne suis pas l'adepte d'une secte.


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24437
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par Nadou le Ven 5 Mai 2017 - 11:15

> Quelle est leur importance ?
Aujourd’hui, ils couvrent une population de près de 5 millions de personnes au travers d’un peu plus d’une dizaine de régimes différents : régimes de la SNCF, de la RATP, des agents collectivités locales, des militaires, de la Seita, de la comédie Française, de l’Opéra national de Paris, des cultes, des mines, des industries gazières et électriques, des marins, des clercs et employés de notaires, de l’Assemblée nationale, du Sénat.


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24437
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grosse Pen s'est suicidée!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum