Dans un tweet adressé aux électeurs hésitants pour le second tour, Gabriel d'Harcourt dénonce ce que vivent les journalistes de "La Voix du Nord" à Hénin-Beaumont.