Selon le récit d'un participant à une conférence sur “Les coulisses de l’Assemblée nationale”, l'intervenant, ancien directeur des finances du Palais Bourbon, a révélé qu'un certain François et une certaine Ségolène, alors députés, auraient “réalisé un montage astucieux pour cumuler leurs indemnités avec celles d’assistants parlementaires”.