En dévoilant un échange sur la déchéance de nationalité, François Fillon tente de prouver l'inconstance d'Emmanuel Macron, ses "volte-face". Pour la candidat de la droite décomplexée, c'est plutôt raté.