Des lettres anonymes ont été adressées à des collaborateurs de François Hollande. François Fillon, pour sa part, lance de nouvelles accusations sans preuves.