Le parquet de Lille a ouvert une enquête préliminaire portant sur des soupçons d’emplois fictifs au sein du groupe Front national au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais entre 2010 et 2015, indique une source judiciaire. Marine Le Pen était alors la présidente de ce groupe.