De l’Atlantique à l’Oural, « il faut rediscuter de toutes les frontières ». Évoquant celles de l’Ukraine, de la Pologne et de la Hongrie, les propos du candidat « France insoumise » Jean-Luc Mélenchon ont été interprétés en Hongrie comme un positionnement en faveur d’une renégociation du traité de Trianon.