Fillon « a voté contre tous les textes renforçant l’indépendance de la justice », souligne Urvoas