Fillon, ça y est, ça c'est fait !

 :: Débats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Nadou le Mar 14 Mar 2017 - 16:26

2 candidats mis en examen ... pauvre France !


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24921
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Invité le Mar 14 Mar 2017 - 16:58


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Sapeur Lipopète le Mar 14 Mar 2017 - 17:07

Source...

Sapeur Lipopète

Messages : 2423
Date d'inscription : 08/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Invité le Mar 14 Mar 2017 - 17:13


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Invité le Mar 14 Mar 2017 - 17:17

Sapeur Lipopète a écrit:Source...

Il suffit de lire toutes les alertes info ou écouter la radio , pour que tout se passe dans le calme (relatif) l'annonce arrive avec 24H d'avance mais rassurez vous il continue comme si de rien n'était !



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par frenchie07F le Mar 14 Mar 2017 - 17:27

Exact Mr l'ex-1er ministre de Sarkamnesik a été rendre visite avec 24h d' avance...à suivre ce soir ou demain matin...il a tellement de preuves et d' explications à fournir ....


REPUBLIQUE EN MARCHE C' EST PARTI...EN MARCHE VRAIS CITOYENS.. Laissons les autres s' essouffler....! 
avatar
frenchie07F

Messages : 12121
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Invité le Mar 14 Mar 2017 - 17:33

Nadou a écrit:2 candidats mis en examen ... pauvre France !

Comment peuvent ils légitimement être encore candidats à l'élection présidentielle ? Il n'y a qu'en France que l'on voit ça et il y a encore des couillon(ne)s prêts à voter pour eux, non mais on rêve !!

Si ça continue je vois beaucoup de fourches à la Bastille d'ici le mois de mai...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par frenchie07F le Mar 14 Mar 2017 - 17:50

[size=52][size=48]Ce qu'a déclaré François Fillon devant les juges[/size]
[/size]

  • Par Paule Gonzales
  • Mis à jour le 14/03/2017 à 17:06
     
  • Publié le 14/03/2017 à 16:18




[size=15]
[/size]

EXCLUSIF - Le candidat Les Républicains à la présidentielle a été mis en examen, ce mardi matin, dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs. «Je ne demande ni dérogation, ni faveur, mais simplement le respect du Droit», explique-t-il notamment.
Convoqué par les juges d'instruction ce mardi matin, le candidat Les Républicains à la présidentielle, François Fillon, a, selon nos informations, refusé de répondre sous le format de l'interrogatoire et a lu une déclaration à l'issue de laquelle il a été mis en examen pour «détournement de fonds publics», «recel et complicité d'abus de biens sociaux» et «manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique». Voici le contenu de la déclaration en intégralité:
» Lire aussi - Soupçons d'emplois fictifs: François Fillon mis en examen
«Mesdames les Juges,
Monsieur le Juge,
Il est de mon devoir de répondre à la convocation que vous m'avez adressée. Quels que puissent être mes désaccords sur la méthode qui a présidé à la détermination de la date de cet interrogatoire, le respect dû à l'autorité judiciaire s'impose à chacun d'entre nous.
Il est également de mon devoir de venir aujourd'hui devant vous afin de vous affirmer: oui, j'ai employé mon épouse et la réalité de son travail est indéniable.
Cette réalité a été confirmée dans le détail par plusieurs personnes qui ont travaillé à ses côtés durant de nombreuses années.
Il est faux de prétendre que tout le monde ignorait que mon épouse était collaboratrice parlementaire. Plusieurs témoins vous confirment la réalité de ce travail, qui correspond en tous points aux déclarations de mon épouse devant les enquêteurs. Il est tout aussi faux de prétendre que son emploi à La Revue des Deux Mondes n'avait aucune réalité. La seule personne qui l'affirmait a été contredite. En définitive, depuis l'origine, la charge de la preuve a été renversée, me mettant dans l'obligation, contrairement à la règle, de démontrer mon innocence, c'est-à-dire l'effectivité du travail de mon épouse, quelles qu'en aient été les formes.
Pendant toutes ces années, mon épouse a travaillé à mes côtés et aux côtés de mon suppléant pour assurer une parfaite continuité entre lui et moi.
De la gestion de mon courrier en lien avec ma secrétaire à la tenue de l'agenda, mon épouse était présente aux événements locaux, aux inaugurations, manifestations sportives et culturelles dans la Sarthe, aux remises de décorations, son travail a pris de nombreuses formes. Pour citer l'un des témoins entendu par les enquêteurs, “sa force c'était d'être un relais au quotidien accessible et direct à tout moment”.
Nous avons versé de nombreux messages électroniques qui prouvent la réalité du travail réalisé et confirment point par point ce que mon épouse déclarait aux enquêteurs lors de son audition.
Nous avons versé la preuve des réunions auxquelles elle assistait, sa présence indéniable et fondamentale à mes côtés dans l'exercice de ma vie d'élu et la conduite de mes activités politiques.
Nous avons versé des attestations précises et circonstanciées.
La réalité de ce travail est établie, l'emploi de mon épouse comme collaboratrice parlementaire n'était pas fictif et il n'appartient pas à l'autorité judiciaire de porter une appréciation sur la qualité ou la teneur de ce travail.
Entendons-nous bien et dissipons tout malentendu. Les élus ne bénéficient pas d'une immunité absolue confinant à l'impunité dans l'emploi des ressources mises à leur disposition par le Parlement. Bien entendu, ce n'est pas le cas.
Les mots, cependant, ont encore un sens. “Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.” L'article 16 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen a gravé dans le marbre la séparation des pouvoirs, fondement même de nos institutions, de la démocratie et donc de l'autorité judiciaire elle-même.
Dès lors que l'emploi de mon épouse n'était pas fictif, ce que démontre le dossier, il n'est pas possible, sans violer cette séparation des pouvoirs, de porter un jugement sur le travail d'un parlementaire et la manière dont celui-ci s'organise avec ses collaborateurs parlementaires.
Je vous renvoie à cet égard à la réponse faite par le Président de l'Assemblée Nationale aux enquêteurs le 13 février 2017. Interrogé par réquisition des enquêteurs sur les niveaux de rémunération des collaborateurs parlementaires bénéficiant d'un lien familial avec un élu, mon collègue Monsieur Claude Bartolone a refusé de répondre “au nom du principe de séparation des pouvoirs”.
Je ne demande ni dérogation, ni faveur, mais simplement le respect du Droit. Je m'inquiète d'ailleurs que vous n'ayez pas pris connaissance de deux notes sur les faits et sur le droit applicable que mon avocat avait déposées auprès du Procureur national financier et que celui-ci ne vous a pas transmises. Est-il conforme aux principes que de mener un interrogatoire dans de telles conditions? J'ai le droit de me défendre sur toutes les preuves en possession de la justice, sur le fondement d'une analyse exhaustive des éléments saisis et sur un travail d'enquête complet. On ne lutte jamais à armes égales avec le soupçon.
Vous avez décidé de me convoquer de façon précipitée pour des faits remontant pour certains à près de vingt ans. Vous savez que je consacre mes journées à faire campagne pour l'élection présidentielle qui aura lieu dans quarante jours. Je respecte les institutions judiciaires et la charge que la loi vous confie. J'attends d'être traité comme tous les citoyens de notre pays, sans précipitation et avec le seul souci que la justice soit rendue en toute impartialité. Le code de procédure m'offrait le choix de répondre à vos questions, de me taire ou de faire une déclaration. C'est le calendrier de cette procédure, en plein cœur de la campagne présidentielle, qui m'impose le choix de cette déclaration.»


REPUBLIQUE EN MARCHE C' EST PARTI...EN MARCHE VRAIS CITOYENS.. Laissons les autres s' essouffler....! 
avatar
frenchie07F

Messages : 12121
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par ledevois le Mar 14 Mar 2017 - 18:39

frenchie07F a écrit:
[size=52][size=48]Ce qu'a déclaré François Fillon devant les juges[/size]
[/size]

  • Par Paule Gonzales
  • Mis à jour le 14/03/2017 à 17:06
     
  • Publié le 14/03/2017 à 16:18




[size=15]
[/size]


EXCLUSIF - Le candidat Les Républicains à la présidentielle a été mis en examen, ce mardi matin, dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs. «Je ne demande ni dérogation, ni faveur, mais simplement le respect du Droit», explique-t-il notamment.
Convoqué par les juges d'instruction ce mardi matin, le candidat Les Républicains à la présidentielle, François Fillon, a, selon nos informations, refusé de répondre sous le format de l'interrogatoire et a lu une déclaration à l'issue de laquelle il a été mis en examen pour «détournement de fonds publics», «recel et complicité d'abus de biens sociaux» et «manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique». Voici le contenu de la déclaration en intégralité:
» Lire aussi - Soupçons d'emplois fictifs: François Fillon mis en examen
«Mesdames les Juges,
Monsieur le Juge,
Il est de mon devoir de répondre à la convocation que vous m'avez adressée. Quels que puissent être mes désaccords sur la méthode qui a présidé à la détermination de la date de cet interrogatoire, le respect dû à l'autorité judiciaire s'impose à chacun d'entre nous.
Il est également de mon devoir de venir aujourd'hui devant vous afin de vous affirmer: oui, j'ai employé mon épouse et la réalité de son travail est indéniable.
Cette réalité a été confirmée dans le détail par plusieurs personnes qui ont travaillé à ses côtés durant de nombreuses années.
Il est faux de prétendre que tout le monde ignorait que mon épouse était collaboratrice parlementaire. Plusieurs témoins vous confirment la réalité de ce travail, qui correspond en tous points aux déclarations de mon épouse devant les enquêteurs. Il est tout aussi faux de prétendre que son emploi à La Revue des Deux Mondes n'avait aucune réalité. La seule personne qui l'affirmait a été contredite. En définitive, depuis l'origine, la charge de la preuve a été renversée, me mettant dans l'obligation, contrairement à la règle, de démontrer mon innocence, c'est-à-dire l'effectivité du travail de mon épouse, quelles qu'en aient été les formes.
Pendant toutes ces années, mon épouse a travaillé à mes côtés et aux côtés de mon suppléant pour assurer une parfaite continuité entre lui et moi.
De la gestion de mon courrier en lien avec ma secrétaire à la tenue de l'agenda, mon épouse était présente aux événements locaux, aux inaugurations, manifestations sportives et culturelles dans la Sarthe, aux remises de décorations, son travail a pris de nombreuses formes. Pour citer l'un des témoins entendu par les enquêteurs, “sa force c'était d'être un relais au quotidien accessible et direct à tout moment”.
Nous avons versé de nombreux messages électroniques qui prouvent la réalité du travail réalisé et confirment point par point ce que mon épouse déclarait aux enquêteurs lors de son audition.
Nous avons versé la preuve des réunions auxquelles elle assistait, sa présence indéniable et fondamentale à mes côtés dans l'exercice de ma vie d'élu et la conduite de mes activités politiques.
Nous avons versé des attestations précises et circonstanciées.
La réalité de ce travail est établie, l'emploi de mon épouse comme collaboratrice parlementaire n'était pas fictif et il n'appartient pas à l'autorité judiciaire de porter une appréciation sur la qualité ou la teneur de ce travail.
Entendons-nous bien et dissipons tout malentendu. Les élus ne bénéficient pas d'une immunité absolue confinant à l'impunité dans l'emploi des ressources mises à leur disposition par le Parlement. Bien entendu, ce n'est pas le cas.
Les mots, cependant, ont encore un sens. “Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.” L'article 16 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen a gravé dans le marbre la séparation des pouvoirs, fondement même de nos institutions, de la démocratie et donc de l'autorité judiciaire elle-même.
Dès lors que l'emploi de mon épouse n'était pas fictif, ce que démontre le dossier, il n'est pas possible, sans violer cette séparation des pouvoirs, de porter un jugement sur le travail d'un parlementaire et la manière dont celui-ci s'organise avec ses collaborateurs parlementaires.
Je vous renvoie à cet égard à la réponse faite par le Président de l'Assemblée Nationale aux enquêteurs le 13 février 2017. Interrogé par réquisition des enquêteurs sur les niveaux de rémunération des collaborateurs parlementaires bénéficiant d'un lien familial avec un élu, mon collègue Monsieur Claude Bartolone a refusé de répondre “au nom du principe de séparation des pouvoirs”.
Je ne demande ni dérogation, ni faveur, mais simplement le respect du Droit. Je m'inquiète d'ailleurs que vous n'ayez pas pris connaissance de deux notes sur les faits et sur le droit applicable que mon avocat avait déposées auprès du Procureur national financier et que celui-ci ne vous a pas transmises. Est-il conforme aux principes que de mener un interrogatoire dans de telles conditions? J'ai le droit de me défendre sur toutes les preuves en possession de la justice, sur le fondement d'une analyse exhaustive des éléments saisis et sur un travail d'enquête complet. On ne lutte jamais à armes égales avec le soupçon.
Vous avez décidé de me convoquer de façon précipitée pour des faits remontant pour certains à près de vingt ans. Vous savez que je consacre mes journées à faire campagne pour l'élection présidentielle qui aura lieu dans quarante jours. Je respecte les institutions judiciaires et la charge que la loi vous confie. J'attends d'être traité comme tous les citoyens de notre pays, sans précipitation et avec le seul souci que la justice soit rendue en toute impartialité. Le code de procédure m'offrait le choix de répondre à vos questions, de me taire ou de faire une déclaration. C'est le calendrier de cette procédure, en plein cœur de la campagne présidentielle, qui m'impose le choix de cette déclaration.»

Au juges de prouver le contraire maintenant -- 


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 5013
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par frenchie07F le Mar 14 Mar 2017 - 19:11

LES " LR " SONT CUITS...c' est normal...ils ont poussé Mr JUPPE en dehors...
Mr FILLON A CHOISI SA METHODE DE DEFENSE EN JOUANT SUR LE FAIT QU' IL BOSSE COMME UN " NEGRE " ET N' A DONC PAS D' AUTRE CHOIX...
SES AVOCATS JOUENT LA MONTRE OK...MAIS EST-ELLE BIEN REGLEE ???


REPUBLIQUE EN MARCHE C' EST PARTI...EN MARCHE VRAIS CITOYENS.. Laissons les autres s' essouffler....! 
avatar
frenchie07F

Messages : 12121
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par ledevois le Mer 15 Mar 2017 - 8:51

frenchie07F a écrit:LES " LR " SONT CUITS...c' est normal...ils ont poussé Mr JUPPE en dehors...
Mr FILLON A CHOISI SA METHODE DE DEFENSE EN JOUANT SUR LE FAIT QU' IL BOSSE COMME UN " NEGRE " ET N' A DONC PAS D' AUTRE CHOIX...
SES AVOCATS JOUENT LA MONTRE OK...MAIS EST-ELLE BIEN REGLEE ???

Le socialisme est mort avec Hamon , -c'est plus que certain mais le L R tu te fou le doigt dans l’œil puisque le futur président est Fillon Macron ayant un électorat volatile à plus de 50 % -


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 5013
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Nadou le Mer 15 Mar 2017 - 10:20

Fillon le rapace raquette même ses gosses !


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24921
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par The Snake le Mer 15 Mar 2017 - 10:25

Nadou a écrit:Fillon le rapace raquette même ses gosses !

Il s'avère que nous avons même payé le mariage de sa fille... Plus belle la vie chez la grande bourgeoisie d'extrême droite de province!


C'est la vie...

K. Vonnegut Jr
avatar
The Snake

Messages : 14831
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Nadou le Mer 15 Mar 2017 - 10:32

The Snake a écrit:

Nadou a écrit:Fillon le rapace raquette même ses gosses !



Il s'avère que nous avons même payé le mariage de sa fille... Plus belle la vie chez la grande bourgeoisie d'extrême droite de province!

Cet homme est cupide. Dangereux pour la France.


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24921
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fillon, ça y est, ça c'est fait !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Débats

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum