Rifkin, le commencement de la fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mer 28 Déc 2016 - 21:29

Déjà à l'époque :

Rifkin, le commencement de la fin. Aujourd'hui en poche, «la Fin du travail» de Jeremy Rifkin est à l'origine d'un débat qui n'est pas près de se terminer. Jeremy Rifkin. La Fin du travail. Traduit de l'américain par Pierre Rouve, préface de Michel Rocard, suivi d'une postface et d'un choix de textes d'Alain Caillé, La Découverte/Poche, 458 pp., 75 F.

Par  Jean-Baptiste MARONGIU   —  9 octobre 1997 à 11:36


 
Best-seller mondial, la Fin du travail de Jeremy Rifkin est
probablement un des livres les plus discutés de cette fin de siècle. Aux Etats-Unis bien sûr, où il est paru en 1995, mais aussi en France où la traduction a été publiée, avec une rare promptitude, il y a juste un an. Depuis, les ouvrages contre «la fin du travail» se succèdent, sans qu'on sache toujours si l'on s'en prend à Rifkin ou au phénomène qu'il dénonce. L'édition de poche, bienvenue, permet un retour sur le livre et sur le débat qu'il a suscité.

Intellectuel prophétique pour les uns, charlatan non dénué de talent pour quelques (rares) autres, Jeremy Rifkin est un économiste qui a fait partie du staff des conseillers du président Clinton, notamment à l'époque où le ministre du Travail était Robert Reich, brillant économiste lui aussi. La thèse centrale du livre ­ que les machines et les systèmes automatiques de production de biens et de services remplaceront de plus en plus le travail humain jusqu'à le faire disparaître ­ oscille entre un noir pessimisme et un optimisme raisonnable. Cette thèse est aussi vieille que la première révolution industrielle et l'invention du métier à vapeur, affirment les détracteurs, lesquels continuent à voir dans le chômage massif et persistant frappant l'économie occidentale une phase destinée à se résorber, comme il est arrivé en d'autres périodes de mutation technologique. Pour Jeremy Rifkin, en revanche, l'industrie émergente du savoir et de l'information ne pourra absorber qu'une partie de la main-d'oeuvre déplacée des secteurs obsolètes et de la masse des nouveaux demandeurs d'emploi. Cela veut dire qu'au niveau planétaire, dans un futur proche, «des centaines de millions de travailleurs seront contraints à une oisiveté permanente par les forces conjointes de la mondialisation et de l'automation». L'accumulation des exemples montrant que l'introduction de nouvelles technologies a été la cause directe de la disparition des emplois est effrayante (et pas seulement en Amérique du Nord), et impressionnante est la somme de travail qu'un seul chercheur a dû abattre pour les réunir: il n'y a pratiquement pas de secteurs de production que Jeremy Rifkin n'ait soumis à examen, de l'organisation postfordiste dans l'industrie automobile à la nouvelle agriculture automatisée et génétique, de la révolution bureautique dans le tertiaire à l'informatisation du commerce de détail" Toujours le même constat: le travail disparaît partout, et cette «mort du travail dans le monde entier est intériorisée par des millions de travailleurs qui en font leur propre mort, au quotidien».

Très entraînant dans sa démonstration, Jeremy Rifkin se révèle moins prolixe (et plus prudent) dans les solutions. Il indique en tout cas deux voies à explorer. D'abord, les gains de productivité résultant de l'introduction des nouvelles technologies économes d'emplois et de temps devront être partagés avec les travailleurs, à travers la réduction de l'horaire de travail et l'augmentation des salaires. Cependant, les effets de ces mesures sur la création de nouveaux postes seront très relatifs, selon l'économiste américain. En second lieu, il faudra tout faire pour développer un «troisième secteur social», à côté du secteur privé et du secteur public, dont la tâche principale sera (après s'être dégagé des activités directement productives) de promouvoir et soutenir cette nouvelle «économie non marchande». Un revenu social plus ou moins détaché d'une prestation de travail est envisagé (en passant) dans ce cadre, l'essentiel étant pour Rifkin la sauvegarde de l'économie de marché dans le chaos de misère et de violences qui se prépare. Mais la fin du travail ne fait que commencer: «La question de l'excédent de travail humain sera de loin la question centrale de l'ère qui vient, celle que tous les pays devront affronter et résoudre si notre civilisation veut survivre à la troisième révolution industrielle.»


Pour Jérémy Rifkin, la voie « libérale » prônant
un individualisme dogmatique dans
laquelle sont engagés beaucoup de pays industriels va conduire à une débâcle du
civisme.


« Dans le décennies à venir, le déclin du rôle des
secteurs marchands et public va affecter les vies des travailleurs suivant deux
axes principaux : Ceux qui conserveront un emploi connaîtront une
réduction du temps passé au travail et
disposeront de davantage de loisirs. Ils seront assaillis par les forces du
marché qui tenteront de les convaincre de dépenser leur temps libre en
s’adonnant à des divertissements de masse et à une consommation accrue. Par
ailleurs, un nombre croissant de personnes non ou sous-employées s’enfonceront
dans un sous prolétariat permanent »….. « Désespérés, beaucoup se
tourneront vers l’économie informelle pour survivre. Certains vivront de petits
boulots, s’assurant un minimum de nourriture et un toit. D’autres se lanceront
dans la petite délinquance. Le trafic de drogue et la prostitution enfleront,
seule planche de salut pour des millions d’êtres humains exclus par une société
qui n’aura ni besoin, ni désir de leur travail. Leurs appels à l’aide, seront
largement ignorés car les gouvernements resserreront les cordons de la bourse
et transféreront leurs priorités budgétaires de la prévention sociale et de la
création d’emplois vers le renforcement des forces de police et la création de
prisons plus nombreuses »

« La fin du travail » publié à
New York en 1995, traduit par Pierre Rouve en1997


SOURCE : https://www.erudit.org/revue/nps/1997/v10/n2/301417ar.pdf




" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mer 28 Déc 2016 - 21:56



Dernière édition par Babouviste le Mar 10 Jan 2017 - 12:29, édité 1 fois


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mer 28 Déc 2016 - 22:06

Nos ennemis les robots ou la prochaine révolution industrielle


Les Brins d'Herbes
ven., 16 sept. 2016 07:26 UTC

Hier soir passait une enquête sur la robotisation du marché du travail que je vous conseille vivement. Dans cette enquête, tous les points de vue sont exprimés. Les enthousiastes et les inquiets.Vous noterez l'inconscience totale et le manque de réflexion des tenants de cette grave mutation sur les conséquences sociales de cette évolution technologique qui nous est présentée comme inévitable . Vous noterez également l'intervention d'un économiste qui suggère que le travail ne soit plus lié à la rémunération. Ces gens sont totalement hors sol dans leur petit confort d'élites intellectuelles...


© Google
Prenez garde, ils arrivent
Comment notre société se sortira-t-elle de cette évolution qui conduit inexorablement à la suppression de millions et millions d'emploi sur la planète ? Une élite servie et protégée par des robots et une population réduite à l'aumône mise en esclavage.. Les livres et films de science-fiction sont entrain de devenir réalité. Sombre futur si nous ne faisons rien pour exiger une réflexion politique et un encadrement sévère de toutes ces technologies.







" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mer 28 Déc 2016 - 22:20

Je vais vous dire ce qu'il va arriver. Après la mise en place à outrance de la robotisation afin de faire toujours plus de profits, l'emploi disparaitra. Il y aura surproduction, le système marchand offrira plus que de demande et tout s'écroulera. C'est aussi simple que cela. Bien sûr pour éviter des minis révolutions dans les différents secteurs (plus d'emploi) ils mettront en place un revenu universel que tu signeras, mais que tu ne pourras pas cumuler avec de l'emploi (car c'est une matière qui sera rare). Tu survivras avec ton revenu pour que tu puisses payer ta couche et ta bouffe. De toute façon tout ça durera qu'un temps avant l'écroulement général...

Bienvenue au XXIe siècle !!!




" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Nadou le Mer 28 Déc 2016 - 23:15

Babouviste a écrit:Je vais vous dire ce qu'il va arriver. Après la mise en place à outrance de la robotisation afin de faire toujours plus de profits, l'emploi disparaitra. Il y aura surproduction, le système marchand offrira plus que de demande et tout s'écroulera. C'est aussi simple que cela. Bien sûr pour éviter des minis révolutions dans les différents secteurs (plus d'emploi) ils mettront en place un revenu universel que tu signeras, mais que tu ne pourras pas cumuler avec de l'emploi (car c'est une matière qui sera rare). Tu survivras avec ton revenu pour que tu puisses payer ta couche et ta bouffe. De toute façon tout ça durera qu'un temps avant l'écroulement général...

Bienvenue au XXIe siècle !!!



Effrayant !


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24740
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Jeu 29 Déc 2016 - 9:27

Nadou a écrit:

Babouviste a écrit:Je vais vous dire ce qu'il va arriver. Après la mise en place à outrance de la robotisation afin de faire toujours plus de profits, l'emploi disparaitra. Il y aura surproduction, le système marchand offrira plus que de demande et tout s'écroulera. C'est aussi simple que cela. Bien sûr pour éviter des minis révolutions dans les différents secteurs (plus d'emploi) ils mettront en place un revenu universel que tu signeras, mais que tu ne pourras pas cumuler avec de l'emploi (car c'est une matière qui sera rare). Tu survivras avec ton revenu pour que tu puisses payer ta couche et ta bouffe. De toute façon tout ça durera qu'un temps avant l'écroulement général...

Bienvenue au XXIe siècle !!!





Effrayant !

J'espère complétement me tromper...




" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par ledevois le Jeu 29 Déc 2016 - 9:35

Babouviste a écrit:

Nadou a écrit:









Effrayant !



J'espère complétement me tromper...



 Et , à côté de ça des emplois non pourvu dans l'artisanat et des Multi nationale qui doivent être aidés par l'état __


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 4873
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Invité le Jeu 29 Déc 2016 - 10:13

Babouviste a écrit:Déjà à l'époque :

Rifkin, le commencement de la fin. Aujourd'hui en poche, «la Fin du travail» de Jeremy Rifkin est à l'origine d'un débat qui n'est pas près de se terminer. Jeremy Rifkin. La Fin du travail. Traduit de l'américain par Pierre Rouve, préface de Michel Rocard, suivi d'une postface et d'un choix de textes d'Alain Caillé, La Découverte/Poche, 458 pp., 75 F.

Par  Jean-Baptiste MARONGIU   —  9 octobre 1997 à 11:36


 
Best-seller mondial, la Fin du travail de Jeremy Rifkin est
probablement un des livres les plus discutés de cette fin de siècle.

« La fin du travail » publié à
New York en 1995, traduit par Pierre Rouve en1997


SOURCE : https://www.erudit.org/revue/nps/1997/v10/n2/301417ar.pdf


[/color][/b]

Il y a longtemps que Sa Sainteté Raël propose le "paradisme" :



Le paradisme

Le paradisme est un système politique qui ressemble au système communiste, mais qui est exempt de toute forme de prolétariat. Le paradisme est basé sur le fonctionnement des nouvelles technologies telles que la robotique, l’ingénierie génétique et les nanotechnologies. Il suppose que le prolétariat et toute forme de main d’œuvre humaine soient remplacés par les robots, les nanobots et les ordinateurs.

Le jour où toute la production d’outils, de services et de ressources pourra être efficace sans qu’aucun humain n’y soit impliqué, alors elle devra être entièrement nationalisée. La nationalisation de toute la production et des outils de service rend l’argent désuet puisque les robots n’ont pas besoin de salaire et donc que tous les produits élaborés et les services rendus par des robots peuvent être gratuits.

L’échec du communisme est dû à l’existence même du prolétariat qui, étant privée de la motivation du gain financier, a rendu son travail moins efficace. Avec l’automatisation de la production, un tel problème n’existe plus. En effet, les ordinateurs et les robots peuvent être programmés pour être 100% efficaces et atteindre des niveaux de productivité qui sont supérieurs à ceux de l’être humain, n’ayant besoin, ni de repos, ni de sommeil, ni de vacances.

Cette nationalisation doit concerner également tous les terrains et logements, à l’exception des résidences familiales. Au sein d’un système paradiste, le politicien élu ne travaillera que par dévotion à l’humanité, car il n’en retirera aucun avantage financier, ni aucun pouvoir.

Le paradisme doit d’abord être accepté démocratiquement par une population qui réalise quels sont les avantages d’un monde sans argent, là où tout est disponible pour tous les individus, sans qu’ils aient à payer pour l’obtenir. À titre d’exemple, les voitures sont d’ores et déjà construites partout dans le monde par des robots, avec une implication humaine faible ; et ces quelques hommes seront bientôt remplacés complètement pas des robots. Il en va de même avec la nourriture. Les légumes produits au sein d’une exploitation sont récoltés par des robots – cette technologie existe déjà – puis, ils sont livrés par des camions robotisés, directement aux consommateurs qui ont sélectionné ce qu’ils désirent par Internet.

Et c’est exactement le même fonctionnement dans le domaine des services. Nous savons, par exemple, que déjà les robots chirurgiens effectuent des opérations avec encore plus de précision que ne le font les chirurgiens humains. Tout ce que peut faire un être humain peut être fait – et mieux fait – par un robot.

Dans ces conditions, au lieu de ne faire que travailler pour amasser de l’argent, les humains peuvent laisser les robots accomplir tout le travail à leur place et consacrer leur vie à faire ce qui leur fait plaisir : créer, faire de la recherche, des études, pratiquer un art ou encore méditer et consacrer du temps à leur développement personnel. C’est alors que le monde deviendra un paradis terrestre. C’est la raison pour laquelle ce système se nomme paradisme.

Ce système est déjà en place sur la planète des Elohim, et c’est la seule prochaine étape possible pour l’humanité, au sein même du processus menant à la mondialisation. Les nationalisations, dans un système paradiste, conduisent naturellement à un gouvernement mondial, où la mondialisation (nationalisation) de toutes les ressources de la planète n’est qu’une question de justice et d’égalité entre les Hommes.

Je souhaite que de nombreux partis politiques paradistes soient créés sur terre et que les hommes politiques soient nombreux à faire la promotion de cette idée, qui, quoi qu’il en soit, arrive à grand pas. Mais le plus tôt sera le mieux, afin d’éviter à chacun les souffrances causées par les crises économiques qui deviendront de plus en plus terribles et dévastatrices compte tenu de l’échec que connaissent tous les systèmes économiques et financiers qui sont actuellement en place dans le monde.

RAËL, fondateur du Mouvement Raelien International

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Jeu 29 Déc 2016 - 10:20

T'as ta petite plume blanche pour intégrer la secte raëlienne. Laughing


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Nadou le Jeu 29 Déc 2016 - 10:41

ledevois a écrit:

Babouviste a écrit:



Nadou a écrit:









Effrayant !





J'espère complétement me tromper...





 Et , à côté de ça des emplois non pourvu dans l'artisanat et des Multi nationale qui doivent être aidés par l'état __

Pas partout, pas sur tout l'artisanat. Je demande des preuves !


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24740
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par ledevois le Jeu 29 Déc 2016 - 10:41

Babouviste a écrit:T'as ta petite plume blanche pour intégrer la secte raëlienne. Laughing



Ce que je sais mon cher babou c'est que cette notion d'économie de partage des richesses de la robotique de  Benoit  HAMON qui devrait donner un revenu UNIVERSEL à tous ,--  à pour but l'idéologie communiste qui vient d'être chiffré et qui à mon avis est pure utopie puisque le chiffre impressionnant est de 480 milliards ---  
 Bien sur on peut rêver mais à mon avis comme sous l'urss que j'ai connu peu de gens ne se satisferont pas de cette somme ce qui bien sur  va générer travail au noir , magouilles , vols , et autres crimes tout comme à l'époque communiste décadente -- 
 En fait si tu regarde notre société actuelle c'est à peu près ça --- 
 De plus revenu universel ; ---c'est l'appel d'air à toute catégorie de gens ---
 Oui bien sur ; cela peut paraître progressiste mais pour moi on en est pas encore là et je peux t'assurer que je n'élève pas mes 2 jeunes enfants dans un but d'avenir a ne rien foutre --


 Pour répondre à nadou --


Tous les métiers recrutent !

Evolutions technologiques, mondialisation, mutations sociales et transformations organisationnelles remodèlent profondément la structure des métiers et modifient le contenu des emplois existants.()

Faut-il se réjouir du "papy-boom" ?

Les départs à la retraite des générations nombreuses du baby-boom atteignent un niveau inégalé jusqu'à présent. Quel sera leur effet sur l'emploi ?()

L'ère de l'automatisation et de la robotique

La diffusion des procédés automatiques et de la robotique dans l'industrie et dans le bâtiment a, à la fois, supprimé des emplois et créé de nouveaux besoins.()

Les métiers en tension


La vérité sur les emplois non pourvus

Il y aurait en France un trésor caché : des emplois disponibles par centaines de milliers, mais boudés par les chômeurs... En réalité, il est bien difficile de déterminer le nombre d'emplois en tension.()

Quels sont les métiers qui peinent à recruter ?

Malgré un chômage élevé en France, de nombreux métiers souffrent de problèmes de recrutement persistants. Une simple question d'adaptation de l'offre de formation à l'emploi ?()

"Améliorer les conditions de travail"

Même si l'on ne connaît pas exactement le nombre de postes en tension, des métiers ayant des difficultés de recrutement sont bien identifiés. Il existe différentes façons de répondre à ces difficultés, pour les entreprises et le service public de l'emploi.()

Des opportunités pour les jeunes

Les métiers très qualifiés présenteraient des débouchés pour les débutants les plus diplômés et des secteurs comme la santé, le BTP, le commerce et l'hôtellerie-restauration offriraient des métiers d'insertion aux débutants.()

L'expansion des métiers qualifiés

Les activités les plus dynamiques emploient des effectifs majoritairement qualifiés. Parallèlement, le niveau de qualification des personnes en emploi tend partout à augmenter.()

Les ouvriers existent toujours !

Alors que l'industrie a détruit un nombre considérable d'emplois d'ouvriers, de nombreuses entreprises peinent à trouver des soudeurs, des chaudronniers, des tôliers, des métalliers...()

Services et soins : la croissance se poursuit

L'emploi dans les métiers de l'aide et du soin aux personnes a connu un essor rapide qui devrait se poursuivre ces prochaines années.()

Mieux connaître les saisonniers

Présent dans de nombreux secteurs, notamment l'agriculture et le tourisme, l'emploi saisonnier est souvent marqué par des conditions d'emploi difficiles.()

Faut-il adapter les formations ?

Les problèmes de recrutement peuvent parfois être liés à une carence de la formation. Face à cela, des réponses spécifiques à chaque métier ont été expérimentées.()

Les vertus de la mixité

Les métiers non mixtes, en particulier ceux où les femmes sont minoritaires, sont souvent touchés par les difficultés de recrutement.()

Emplois et territoires


Géographie des embauches

Les difficultés de recrutement sont plus ou moins fortes selon les territoires. Tour de France des zones et des métiers en tension.()

Le tertiaire domine largement en Paca

Les activités destinées à satisfaire les besoins de la population, résidents ou touristes, devraient être un des principaux moteurs de l'emploi en Provence-Alpes-Côte d'Azur, où plus de 80  % des actifs travaillent aujourd'hui dans les services.()

Rhône-Alpes, deuxième région française en termes d'emplois

Même si la région Rhône-Alpes a une forte activité industrielle, ce sont surtout les métiers des services qui recrutent, notamment dans le commerce et le tourisme.()

Les secteurs qui embauchent


Ne dites plus mécanicien, mais mécatronicien !

Certains métiers de la mécanique ne connaissent pas la crise : c'est le cas dans l'automobile, notamment en raison de l'intégration croissante de l'électronique dans les équipements.()

La propreté sous le signe de l'évolution

L'emploi est dynamique dans le secteur de la propreté, ouvert à des personnes peu diplômées, mais aussi à des profils plus techniques dont le diplôme va jusqu'au master.()

Le gisement d'emplois du big data

La demande de gestion de données, de plus en plus importantes, fait éclore de nouveaux besoins en termes de métiers, alliant notamment savoirs en informatique, en mathématiques et en statistique.()

"Les charcutiers traiteurs ne connaissent pas le chômage"

L'artisanat alimentaire est un secteur qui se porte bien. Pourtant, de nombreuses entreprises de charcuterie traiteur peinent à recruter une main-d'oeuvre qualifiée.()

Le bâtiment reprend des couleurs

Après avoir beaucoup souffert, le bâtiment pourrait sortir de la crise en 2016. Et ses métiers évoluent avec le numérique et les exigences environnementales.()

De grands besoins dans les services à la personne

L'aide à domicile est un secteur dynamique en termes d'embauches. Tour d'horizon des emplois proposés et des conditions dans lesquelles ils sont exercés.()

Le commerce de gros, une mine d'opportunités

Peu connu du grand public, le commerce de gros peine à attirer de nouveaux venus, alors qu'il propose près de 100 000 postes à pourvoir, dans des conditions plutôt favorables.()

Des chômeurs reconvertis dans l'industrie

Un groupement d'employeurs de la vallée du Rhône recrute et forme en alternance des demandeurs d'emploi aux métiers en tension de l'industrie. Reportage.()

Apprentissage : éviter les abandons

Beaucoup de contrats d'apprentissage sont rompus. Pour réduire ces abandons, il faudrait développer l'information des jeunes sur les métiers et l'attractivité de certains parcours.()


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 4873
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Nadou le Jeu 29 Déc 2016 - 11:05

Bon j'ouvre un lien ...

http://www.alternatives-economiques.fr/la-verite-sur-les-emplois-non-pourvus_fr_art_1408_74745.html

Je ne peux pas lire, je ne suis pas abonnée ... voilà le début ...


La vérité sur les emplois non pourvus

 


Sandrine Foulon et Vincent Grimault
Les Dossiers d'Alternatives Economiques Hors-série n° 003 - janvier 2016







Il y aurait en France un trésor caché : des emplois disponibles par centaines de milliers, mais boudés par les chômeurs… En réalité, il est bien difficile de déterminer le nombre d'emplois en tension.


L'ancien ministre du Travail François Rebsamen l'avait déjà évoqué il y a plus d'un an : 350 000 offres d'emploi ne trouveraient pas preneurs en France.
La nouvelle locataire de la rue de Grenelle, Myriam El Khomri, l'a réaffirmé : "On a une réalité dans notre pays, on a entre 150 000 et 400 000 emplois non pourvus", disait-elle le 13 septembre sur France 5, avant d'avancer sur iTélé le chiffre de 300 000.
Dans tous les cas, cela reste peu comparé aux 5,4 millions de demandeurs d'emploi (catégories A, B et C) inscrits fin août 2015 à Pôle emploi.
Mais pourquoi est-ce si difficile de connaître le nombre exact de ces fameux postes "en tension" ?
Il existe en réalité une confusion entre les concepts de postes "vacants" et "non pourvus"


Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.
avatar
Nadou

Messages : 24740
Date d'inscription : 06/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mar 3 Jan 2017 - 8:04

C'est au Royaume-uni, pays de la révolution industrielle et du libéralisme dans les années 1880 où commencera l'écroulement du système...


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mer 4 Jan 2017 - 23:31

Jeremy Rifkin: "Le capitalisme va devoir vivre avec l'économie collaborative"

Le 20.07.2015 à 16h13

INTERVIEW L'économiste américain invite la France à s'investir pleinement dans la 3e révolution industrielle. L'avenir selon lui repose sur les énergies renouvelables, les plateformes collaboratives et les objets connectés.



Jeremy Rifkin à Lille le 25 octobre 2013 pour la présentation de son master plan sur la 3ème révolution indutustrielle dans le Nord-Pas-de-Calais. (c) AFP



La France, qui accueille fin 2015 la grande conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP21), doit s'engager pleinement dans la 3e révolution industrielle, basée sur l'alliance entre le développement des énergies renouvelables et les technologies d'Internet (objets connectés, plateformes d'économie collaborative, etc) et oublier "l'économie du XXe siècle" qui a fait son temps. Tel est en substance le message adressé par Jeremy Rifkin, économiste américain spécialiste de la prospective et auteur en 2012 de "La 3e révolution industrielle", au gouvernement français. Déjà plusieurs pays et régions ont mis en place les préceptes de Jeremy Rifkin pour une croissance plus durable. C'est notamment le cas de l'Allemagne, de Monaco et de la province d'Utrecht aux Pays-Bas. En France, seul le Nord-Pas-de-Calais s'est engagé pour le moment dans cette voie. Mais l'organisation de la COP21 à Paris peut être l'occasion pour le gouvernement de pousser ce nouveau modèle de développement économique. Dans son dernier ouvrage "La nouvelle société du coût marginal zéro", Jeremy Rifkin va encore plus loin et annonce tout simplement la fin du système capitaliste tel qu'il existe aujourd'hui. Selon lui, le capitalisme est voué à disparaître, poussé par l'essor d'un nouveau système économique parallèle, l'économie collaborative, où chacun peut devenir lui-même producteur d'un bien ou d'un service à un coût proche de zéro et ainsi "court-circuiter" les entreprises classiques.



Est-ce que vous pouvez nous expliquer en quoi consiste exactement la 3e révolution industrielle?



Jeremy Rifkin: Nous sommes actuellement à l'aube d'un nouveau paradigme économique. Pour le comprendre, il faut s'intéresser aux précédents changements de paradigme économique qui ont eu lieu au cours de l'histoire. Ce qui est intéressant c'est que, quand vous les analysez, ils partagent tous un dénominateur commun. A chaque fois, ils ont eu lieu grâce à l'émergence et la convergence de trois innovations technologiques qui créent au final une nouvelle manière d'organiser l'activité économique. La première innovation c'est celle des nouvelles technologies de l'information et de la communication qui permettent de gérer plus efficacement l'activité économique. La deuxième concerne les nouvelles sources d'énergie qui permettent de mettre en oeuvre l'activité économique. Et enfin, la troisième ce sont les nouveaux moyens de transports qui améliorent la circulation de l'activité économique. Quand ces trois nouvelles technologies convergent, elles changent fondamentalement la manière dont s'articule l'activité économique.
Par exemple, la 1ère révolution industrielle a pu naître au 18e siècle en Grande-Bretagne grâce au développement de la machine à vapeur, avec le charbon, et du télégraphe qui ont pu révolutionner les transports et alphabétiser en masse la population. La productivité a beaucoup augmenté et les marchés se sont élargis. La 2e révolution industrielle aux Etats-Unis au 20e siècle est aussi le résultat de la convergence d'innovations dans l'énergie, le transport et la communication avec la création du téléphone, de la radio et de la télévision, de centrales électriques et du moteur à explosion utilisant le pétrole. Ont pu alors se développer des voitures, des bus, des camions... Cette 2nde révolution industrielle a traversé tout le 20e siècle mais a atteint son apogée en juillet 2008. Ce mois a constitué le grand tremblement de terre économique qui a engendré ensuite une grande récession. Depuis cette date, on assiste au crépuscule de cette 2e révolution industrielle basée sur les énergies fossiles et des télécommunications centralisées.

Et quelles sont les nouvelles convergences aujourd'hui ?


Aujourd'hui , nous commençons donc à voir émerger une 3e révolution industrielle où convergent des innovations dans les secteurs de l'énergie, de la communication et de transport. Internet, en tant que moyen de communication, converge ainsi avec les énergies renouvelables, produites de manière décentralisées, et de nouveaux modes de transports, sans conducteur et guidés uniquement par des GPS. Les trois réunis forment ce que l'on appelle l'Internet des Objets. Encore méconnu, ce concept repose sur la numérisation des transports, de l'énergie et de la communication avec la multiplication de capteurs qui gèrent des données et communiquent entre eux. D'ici 2030, je pense que tout sera connecté et que l'on pourra ainsi tout gérer depuis un réseau externe. Chacun pourra alors s'y connecter et participer à l'activité économique sans avoir recours aux grandes organisations verticales que constituent les entreprises comme ce fut le cas lors de la 1ère et 2e révolution industrielle. Tout un chacun aura une vision transparente de ce qui se passe dans le monde.

Ceci étant dit, l'Internet des objets tel que je le conçois, où tout est relié, soulève des questions très importantes. Comment s'assurer de la neutralité du réseau? Comment pouvons-nous être certains que les gouvernements et les entreprises ne vont pas essayer de monopoliser ce domaine à des fins politiques ou commerciales? Comment pouvons-nous protéger notre vie privée et la sécurité de nos données? Comment pouvons-nous lutter contre la cybercriminalité et le cyber-terrorisme? En supposant que nous pouvons répondre à ces questions, cette plateforme sera formidable car chacun d'entre nous pourra avoir un impact sur l'activité économique en faisant partie intégrante de la chaîne de valeur. Un individu pourra stocker de l'énergie, produire des biens et services, les consommer et jusqu'à les recycler. Il pourra par exemple créer facilement sa propre application. La productivité va grandement s'améliorer tout en réduisant de manière importante le coût marginal. Un nombre important de biens et de services vont même s'approcher d'un coût marginal zéro. Ils deviendront gratuits et sortiront donc du circuit économique classique. C'est ce qu'on appelle l'économie collaborative. Il s'agit du premier nouveau système économique à émerger depuis l'avènement du capitalisme et du socialisme dans les années 1970. Même si cette économie collaborative peut paraître encore balbutiante, elle n'en demeure pas moins importante car elle oblige le système capitaliste à changer. En effet, ce que nous observons c'est l'émergence d'un système hybride avec d'un côté l'économie de marché, dit capitalistique, et de l'autre l'économie de partage, fondée sur les biens et services quasi-gratuits. Je considère que d'ici 35 ans, ce système dual sera arrivé complètement à maturité.


Est-ce que cela signifie que c'est la fin du capitalisme?


Non, mais le capitalisme ne sera plus la règle suprême. Il devra apprendre à vivre avec cette économie du partage. Nous pouvons déjà observer certains effets de cette économie collaborative sur l'économie. Des secteurs entiers ont été perturbés par la démocratisation et la numérisation de leur production qui l'ont rendu presque gratuite: la musique, l'édition, la télévision, la presse, l'enseignement supérieur avec les MOOC... Des milliers d'entreprises se sont créées sur le principe de l'économie collaborative. Certaines font des profits et d'autres non comme Wikipedia.

N'est-ce pas une vision idéaliste du monde que de dire que tout le monde va devenir producteur et proposer des services presque gratuits?



Non, c'est ce qui est en train de se produire. L'Allemagne est un parfait exemple. En 2005, juste après être entrée en fonction, j'ai rencontré Angela Merkel. Elle m'a demandé de l'aider à transformer l'économie allemande pour la rendre plus durable. Résultat: en l'espace de 10 ans, le pays produit lui-même sa propre énergie avec l'installation de milliers de mini-centres de production d'énergie solaire et éolienne sur les bâtiments et habitations. Nous en sommes à 27% d'énergies renouvelables, et l'objectif est de passer à 35% d'ici 2020, et même 100% en 2040! Nous n'utiliserons alors plus de pétrole ni de nucléaire. Et tout ça avec l'idée de partager, pas de faire des profits.

Autre exemple: le covoiturage. Grâce à Internet, il est possible de voyager à un coût très faible. Avec le développement des voitures électriques et de l'impression 3D, on peut même imaginer que voyager sera gratuit car le coût marginal d'utilisation de la voiture sera quasi-nul. C'est très intéressant car les nouvelles générations ne veulent plus devenir propriétaires de voitures mais veulent avoir accès à la mobilité. Dans les années à venir, la demande va donc se tarir. Tant mieux: nous avons 1 milliard de voitures, bus et camions en circulation. C'est la 3e cause du changement climatique. Je prévois que dans les 25 prochaines années, 80% des véhicules vont disparaître grâce au covoiturage et à l'auto-partage.

Vous travaillez depuis 2012 avec la région Nord-Pas-de-Calais pour y développer la 3e révolution industrielle. Qu'est ce qui a changé dans cette région?


Quand j'ai été contacté par le président de la région Daniel Percheron et le président de la CCI Nord de France Philippe Vasseur ils m'ont dit: "nous avons été à la tête de la 1ère révolution industrielle en France mais nous avons raté la 2e. Nous ne voulons pas manquer la 3e!" Nous avons donc commencé à collaborer ensemble pour construire l'avenir de la région et transformer cette vieille région industrielle en terre d'avenir pour la jeune génération. De grandes entreprises comme EDF, RTE, Alstom et Renault ainsi que 3.000 TPE et PME nous ont rejoint pour élaborer ce plan. L'implication de la région est d'ailleurs formidable. Plus de la moitié des propositions dans le plan émanent de la région et pas de mes équipes.

Nous avons mis un an à construire ce plan. Désormais, nous sommes en train de chercher des financements pour le mettre en oeuvre. Mais d'ores et déjà, sur les 12 derniers mois, nous avons pu faire bénéficier à 12.500 logements sociaux d'un programme de rénovation thermique. Dans les 6 ou 7 prochaines années, l’objectif est de porter ce nombre à 100.000 logements sociaux dans la région. Après ça, l'objectif est que ces habitations puissent produire leur propre énergie avec l'installation de panneaux solaires un peu partout et d'éoliennes.

Nous travaillons aussi à un programme ambitieux avec les 7 universités de la région. Nous voulons créer la 1ère université zéro carbone. L'idée est de travailler sur la rénovation des bâtiments et la production de leur propre énergie. Mais il y a aussi des innovations pédagogiques avec de nouveaux programmes d'enseignements basés sur le travail collaboratif entre différentes filières. Il n'y aura plus de note individuelle mais des notes collectives.
Il se passe réellement plein de choses dans cette région. Par exemple, nous allons créer un centre commercial avec zéro émission de CO2.



Pensez-vous qu'il est possible de transposer ce qui est en train d'être fait dans le Nord-Pas-de-Calais à toute la France?



Je pense que chaque région devrait s’inspirer de ce modèle là et l’adapter pour qu'il corresponde aux spécificités de chacune d'elles. Il y a une vraie carte à jouer pour les régions en France, pays où le pouvoir est très centralisé comparativement à l'Allemagne. Mais Internet favorise le pouvoir des régions car leur rayonnement peut être décuplé et dépasser les frontières. Je pense que la nouvelle carte régionale va dans le bon sens en créant des super-régions mais il faut que le gouvernement central réfléchisse à la manière dont il redistribue le pouvoir aux régions.

Le gouvernement par le biais de la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal dispose depuis quelques semaines d'un rapport de Corinne Lepage qui reprend mes thèses et appelle la France à prendre exemple sur le Nord-Pas-de-Calais. J'espère qu'il s'en servira pour mettre en place une nouvelle économie verte, capables de dynamiser les entreprises, de créer des emplois et d'améliorer la productivité. Le rôle du gouvernement est dorénavant de mettre en place les lois pour aider les régions à mettre en place cette 3e révolution industrielle.

Qu’est-ce que vous attendez de la COP21?


Je suis vraiment inquiet. Je pense que nous sommes dans une situation délicate et que nous ne sommes pas prêts pour faire face à l’urgence climatique. Je travaille sur les questions du climat et de l'énergie depuis 1973. Au départ, quand j’ai commencé à étudier tout ça,  je n’avais pas vraiment conscience de la gravité de la situation. Maintenant, tout va de plus en plus vite et c’est ça qui est grave. Je l’ai mal jugé. Je pensais que l’on avait plus de temps pour faire face à tout ça mais en fait ça va trop vite. Ce qui me fait le plus peur c'est la vitesse à laquelle le cycle de l'eau se dérègle car cela créé des phénomènes climatiques de grandes ampleurs: de violentes tempêtes de neige, de fortes chutes de pluie provoquant des inondations, des ouragans de catégorie 4 ou 5... Il y a également de plus en plus de périodes de sécheresse prolongée. Cela va s’empirer avec le temps. Notre écosystème ne peut pas s’adapter à un tel dérèglement climatique. Il y a une étude récente qui montre qu'il n'est pas impossible que dans 50 ans nous ayons tous disparu. Si on se maintient dans la 2e révolution industrielle, on aura beau faire toutes les réformes que l’on veut ça ne marchera pas. C’est vraiment le passage à la 3e révolution industrielle qui nous sauvera.

Lors de ce sommet sur le climat, j'espère que l'on ne parlera plus de sanctions mais de nouvelles opportunités. Je m'explique: l’idée est de tout transformer plutôt que de rester sur l’ancien modèle et d’essayer de l’amender. Il faut entièrement passer au  modèle de la 3e révolution industrielle. François Hollande et Ségolène Royal semblent aller dans ce sens. J’ai beaucoup d’espoir et j’espère que le gouvernement va répondre favorablement à ce rapport en favorisant un nouvel écosystème propice pour les nouveaux entrepreneurs qui n’auront plus qu’à se greffer dessus. En France on a plein d’entreprises et d’infrastructures pour lancer cette 3ème révolution industrielle. L’Allemagne le fait et il faut que la France rejoigne l’Allemagne. Il faut que François Hollande et Angela Merkel unissent leur forces.

Nous devrions avoir plus de Jeremy Rifkin et aux commandes de pays...


Et qu'avons nous la plupart du temps, des notables bourgeois déjà présents au niveau local jusqu'au national. Toujours les mêmes qui pensent qu'à s'en mettre plein les fouilles. Cumuler, cumuler toujours plus pour les mêmes. Et dire que Fillon veut revenir sur le non cumul des mandats...

Ils me foutent la gerbe.


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2017 - 19:24

ce qui serait intéressant, et bien plus "parlant", c'est de faire un tableau comparatif des idées de John Maynard Keynes et de Jeremy Rifkin .
Ceci dit, je n'aime pas beaucoup sa relation avec Percheron accusé ( à juste titre, je pense ) de népotisme. Et, de plus, dans l'ancienne région Nord- Pas-de-Calais, Rifkin ou pas, la situation économique n'est pas enviable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Sam 7 Jan 2017 - 18:50

Amazon veut utiliser des entrepôts volants pour livrer des colis à l'aide de drones






Une manière de réduire les délais de livraison et les coûts


 par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Amazon n’en finit pas avec ses prouesses, après l’ouverture du premier magasin sans caisses aux États-Unis, le géant américain de l’e-commerce a déposé un brevet de dirigeables destinés à opérer en tant qu’entrepôts mobiles se déplaçant dans les airs. Amazon comme une panoplie d’autres entreprises sont intéressées par l’idée de la livraison par drones. Seulement, le marchand veut aller plus loin en installant des dépôts volants dans des zeppelins.

Amazon compte donc attacher des entrepôts géants à des dirigeables volants, à partir de là, les drones pourront rapidement livrer les colis aux clients en bas. De cette façon, les drones n’auraient plus à décoller, une manière efficace pour économiser de l’énergie. Ces entrepôts volants sont censés être placés près d’un endroit stratégique, où la demande sera particulièrement forte pour justifier un processus de distribution ultra rapide. Dans le brevet déposé, l’entreprise cite l’exemple d’un match de football où il sera possible de livrer de la nourriture et des objets aux couleurs des équipes au public.


Schéma du système de livraison par drones d'Amazon

Amazon explique que ces zeppelins seront constamment ravitaillés par des transporteurs qui prendront la forme de petits dirigeables. Ils seront utilisés pour amener le personnel et les colis jusqu’au centre de traitement aérien et évacuer les déchets s’il le faut. L’entreprise a également détaillé quelques points notamment la livraison alimentaire. Pour bien mener cette opération, le marchand va avoir recours à des drones à température contrôlée. Les trajets seraient facilités grâce au balayage constant de l’environnement direct — température, conditions météo… — assuré par les drones déployés autour du zeppelin.

Ces entrepôts ne seront pas seulement utilisés comme des centres de distribution, mais ils afficheront aussi ce que le marchand appelle des “publicités d’altitude”. L’entreprise explique que les clients pourront commander tous les produits annoncés grâce à des écrans installés sur les côtés de l’entrepôt aérien.

Ce système complexe constitue donc une extension du système de livraison par drones que l’entreprise a commencé à tester durant ce mois en Grande-Bretagne. Aux États-Unis, l’entreprise devra encore avoir l’autorisation de la Federal Aviation Administration (FAA). Cependant, aucune date n’a été avancée pour ce projet fort ambitieux. Pour le moment, Amazon a sa propre infrastructure de distribution que le géant américain cherche à complètement maitriser. L’entreprise a même ses propres avions-cargo qui réduisent davantage les délais (et les coûts). Mais pour aller plus loin, l'entreprise cherche à réduire la présence des humains là où elle peut le faire en exploitant les dernières avancées de la technologie. En effet, les entrepôts volants d’Amazon n’auront pas besoin d’agents de sécurité ou de responsables d’entretien à l’intérieur comme c’est le cas pour les entrepôts classiques.

Source : USPTO

Bienvenu dans le monde Orwellien, les robots remplaceront les livreurs ...

Le but réduire les couts et des chômeurs en plus...


Et bientôt dans quelques années, les taxis sans chauffeurs.


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Sam 7 Jan 2017 - 18:58



rires


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mar 10 Jan 2017 - 11:53



Et si un robot s'installait à votre place au bureau ? Si votre prochain déjeuner à la cantine était avec un robot ? De la science-fiction ? Pas tant que ça. Ils sont déjà partout, dans les usines, les bureaux, bientôt les magasins, les hôpitaux(de +en+), et même à la maison. Ils vont transformer notre vie quotidienne et notre travail. Selon une étude de l'université d'Oxford, 47% des emplois sont menacés à moyen terme. En France, les robots pourraient détruire trois millions de postes d'ici à 2025.

Pour son dernier numéro de la saison, L'Angle éco est allé voir les robots conçus en France, mais aussi au Japon, où l'on croit qu'ils ont une âme, et en Chine, où il est publiquement assumé qu'ils sont amenés à remplacer la main-d'œuvre.


L'ouvrier du futur au Japon et ils sont heureux. Ils sont fous ces Japonais !!!


Au delà de ce que peut faire un robot dans ce reportage, la partie la plus intéressante ( à partir de 1H03 ) met en évidence les vrais problèmes que pose la robotique à outrance.

" ... la technologie n'est pas autre chose qu'un outil entre nos mains et c'est à nous de bien l'utiliser "

Il se fout de nous le François Lenglet. Encore un qui vit dans je ne sais pas quel monde. La technologie nous en devenons chaque jour de plus en plus dépendant. Et celle qui nous sert à nous contrôler, à nous espionner, à nous formater et j'en passe...

Les choses que tu possèdes finissent un jour par nous posséder.


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Mar 10 Jan 2017 - 13:30

Vous ne pouvez pas savoir comme j'en ai marre d'entendre ces conneries. Que ce soit "aux infos", des politiciens, des banquiers, de partout où vous payez pour un service qui est à peine rendu (c'est impressionnant le nombre d’incompétents qui œuvrent et qui se croient indispensables). Raz le bol de cette société qu'on nous vend ou plutôt qu'on nous impose. Rassurez moi, ne suis je pas seul à penser cela ? Ou sans prétention cette société est peut-être composée en majorité d'idiots utiles ?


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Ven 13 Jan 2017 - 13:25

Ça commence et ce n'est que le début...


La CDFT sensibilise les clients d’Auchan à l’automatisation des caisses

http://www.lavoixdunord.fr/102685/article/2017-01-13/la-cdft-sensibilise-les-clients-d-auchan-l-automatisation-des-caisses

Ce vendredi matin, une quarantaine de militants distribuaient des tracts et faisaient signer des pétitions dans la galerie marchande. Ils craignent une augmentation des caisses automatiques dans les hypermarchés du groupe

Les caisses semblent s’étendre à perte de vue : c’est la taille d’Auchan Englos, le plus ancien hypermarché de la marque en France, qui a convaincu la CFDT d’Auchan France de le choisir, ce vendredi matin, pour une distribution de tracts. Certaines hôtesses ont un brassard à la couleur du syndicat, avec la mention« fière d’être hôtesse de caisse ». Vers 10 heures, il y a beaucoup de personnes âgées parmi les clients.

1500 postes perdus en 3 ans ?


Une quarantaine de personnes vêtues de chasubles ou de coupe-vent orange CFDT sont réparties aux entrées de la galerie marchande, et aux sorties des caisses. «  Nous avons choisi d’intervenir avant que la direction n’annonce de suppressions de postes ; négocier un PSE (plan social), pour un syndicat, c’est la misère  », explique Guy Laplatine, délégué central CFDT du groupe. Le chiffre de 1 500 suppressions de postes d’hôtesses de caisse, en France, sur 3 ans, ne figure dans aucun document, même si les représentants des salariés assurent l’avoir entendu de la direction. Un chiffre «  fantaisiste  », pour Johan Plé, directeur du magasin d’Englos. «  Auchan propose la polyvalence comme reconversion, assure Fabien Alliata, qui travaille à la centrale d’achats, à Villeneuve-d’Ascq. Vous n’êtes pas licencié mais vous courez partout, vous faites bouche-trou.  »

Une demande des consommateurs


La direction d’Auchan explique que l’augmentation des caisses automatiques (Johan Plé préfère parler de « caisses alternatives », et souligne qu’il y a toujours une hôtesse pour aider les clients à scanner leurs articles) correspondent à une demande des consommateurs. «  La machine peut améliorer les conditions de travail, assure Pascal Catto, secrétaire général CFDT Nord - Pas-de-Calais. Aux fruits et légumes, désormais, ils n’ont plus besoin de se baisser. L’impact du numérique sur le travail doit être discuté avec les partenaires sociaux. Nous pensons que le lien avec une personne physique est essentiel ; la caissière est un lien social.  »
C’est justement la relation avec « leur » caissière que les militants CFDT ont mise en avant sur les tracts, et dans les discussions. Ils n’ont pas eu beaucoup de mal à arrêter les clients dans leurs courses pour parler de l’automatisation.

Une réussite fondée sur la relation clients


Auchan Englos emploie 176 hôtesses de caisse en CDI, (il y a 40 aussi CDI étudiants), la plupart sont à temps plein, notamment en exerçant aussi d’autres fonctions dans le magasin. Il y a 49 caisses « classiques », 10 caisses minutes (avec 2 hôtesses pour aider les clients) et 5 « encaissement rapido » (4 hôtesses pour accueillir, contrôler…). Il n’y a pas de projet de création de caisses alternatives supplémentaires, selon Johan Plé, qui assure que la réussite d’Auchan s’est fondée sur la relation clients.


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par ledevois le Ven 13 Jan 2017 - 14:17

Babouviste a écrit:Ça commence et ce n'est que le début...


La CDFT sensibilise les clients d’Auchan à l’automatisation des caisses

http://www.lavoixdunord.fr/102685/article/2017-01-13/la-cdft-sensibilise-les-clients-d-auchan-l-automatisation-des-caisses

Ce vendredi matin, une quarantaine de militants distribuaient des tracts et faisaient signer des pétitions dans la galerie marchande. Ils craignent une augmentation des caisses automatiques dans les hypermarchés du groupe

Les caisses semblent s’étendre à perte de vue : c’est la taille d’Auchan Englos, le plus ancien hypermarché de la marque en France, qui a convaincu la CFDT d’Auchan France de le choisir, ce vendredi matin, pour une distribution de tracts. Certaines hôtesses ont un brassard à la couleur du syndicat, avec la mention« fière d’être hôtesse de caisse ». Vers 10 heures, il y a beaucoup de personnes âgées parmi les clients.

1500 postes perdus en 3 ans ?




Une quarantaine de personnes vêtues de chasubles ou de coupe-vent orange CFDT sont réparties aux entrées de la galerie marchande, et aux sorties des caisses. «  Nous avons choisi d’intervenir avant que la direction n’annonce de suppressions de postes ; négocier un PSE (plan social), pour un syndicat, c’est la misère  », explique Guy Laplatine, délégué central CFDT du groupe. Le chiffre de 1 500 suppressions de postes d’hôtesses de caisse, en France, sur 3 ans, ne figure dans aucun document, même si les représentants des salariés assurent l’avoir entendu de la direction. Un chiffre «  fantaisiste  », pour Johan Plé, directeur du magasin d’Englos. «  Auchan propose la polyvalence comme reconversion, assure Fabien Alliata, qui travaille à la centrale d’achats, à Villeneuve-d’Ascq. Vous n’êtes pas licencié mais vous courez partout, vous faites bouche-trou.  »

Une demande des consommateurs




La direction d’Auchan explique que l’augmentation des caisses automatiques (Johan Plé préfère parler de « caisses alternatives », et souligne qu’il y a toujours une hôtesse pour aider les clients à scanner leurs articles) correspondent à une demande des consommateurs. «  La machine peut améliorer les conditions de travail, assure Pascal Catto, secrétaire général CFDT Nord - Pas-de-Calais. Aux fruits et légumes, désormais, ils n’ont plus besoin de se baisser. L’impact du numérique sur le travail doit être discuté avec les partenaires sociaux. Nous pensons que le lien avec une personne physique est essentiel ; la caissière est un lien social.  »
C’est justement la relation avec « leur » caissière que les militants CFDT ont mise en avant sur les tracts, et dans les discussions. Ils n’ont pas eu beaucoup de mal à arrêter les clients dans leurs courses pour parler de l’automatisation.

Une réussite fondée sur la relation clients




Auchan Englos emploie 176 hôtesses de caisse en CDI, (il y a 40 aussi CDI étudiants), la plupart sont à temps plein, notamment en exerçant aussi d’autres fonctions dans le magasin. Il y a 49 caisses « classiques », 10 caisses minutes (avec 2 hôtesses pour aider les clients) et 5 « encaissement rapido » (4 hôtesses pour accueillir, contrôler…). Il n’y a pas de projet de création de caisses alternatives supplémentaires, selon Johan Plé, qui assure que la réussite d’Auchan s’est fondée sur la relation clients.

 Je vais très peu dans les grandes Surfaces préférant acheter dans les fermes - , mais il est un fait qu'à la caisse 10 articles j'avais une attente de 30 minutes alors qu'avec la caisse automatique je passe de suite à Cora Alès -- 
 De toute façon nous n'arrêterons pas le progrès--  Faut s'adapter et faire revenir des entreprises --


François Hollande : répondant à l’objection « ça coûte très cher » d’un journaliste : « non, c’est l’État qui paye » (TF1 01/16)
avatar
ledevois

Messages : 4873
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Ven 10 Fév 2017 - 8:47

Une entreprise chinoise remplace 90 % des employés de l'atelier par des robots

Coriolan
Devellopez.com

...Et voit sa production augmenter de 250 %

Pendant le mois de décembre, des scientifiques et des conseillers de l'ancien président des États-Unis Barack Obama ont publié un rapport sur les effets de l'automation sur le marché de l'emploi et l'économie américains. Les experts notent que l'IA présente un potentiel énorme de croissance et de richesse en raison de l'augmentation de la productivité, néanmoins, ils mettent en garde contre les menaces de l'emploi et l'aggravation de l'inégalité des salaires entre les salariés qualifiés et ceux moins qualifiés.



© Issei Kato / Reuters / Reuters
Image d'illustration


Durant les cent dernières années, des millions d'emplois ont été remplacés par des robots. L'automation a conquis de nombreux postes d'emploi comme ceux des standardistes, des agents de voyage ou encore les travailleurs dans la chaine de montage. Aujourd'hui, l'IA menace de remplacer les chauffeurs de taxi et d'Uber et s'en prendra probablement aux chauffeurs de poids lourds durant la prochaine décennie, une industrie de poids aux États-Unis qui fournit plus 3,8 millions d'emplois. Enfin, quelques chaines de restaurants fastfood ont déjà commencé à installer des kiosques et des systèmes de commande automatique.

Mais c'est en Chine que ce phénomène commence à prendre de l'ampleur. Une des premières usines robotisées à Dongguan a récemment remplacé 590 de ses ouvriers avec des robots et les résultats ont été stupéfiants. Seulement 60 employés travaillent encore dans l'usine et leur principale tâche est de s'assurer que les machines sont en bon état et marchent parfaitement. Bien que 60 est un nombre faible d'employés pour superviser une usine, les robots font un si bon travail que le management de l'entreprise a dit que le nombre d'employés humains pourrait être réduit davantage à 20 employés seulement.

La Changying Precision Technology Company se concentre essentiellement sur la production de téléphones mobiles et utilise des lignes de production automatisées. Les bras robotisés produisent certaines pièces de téléphones mobiles à chaque station et l'usine utilise même des camions de transports autonomes. Depuis la transition vers des robots, le nombre de pièces produites par personne par mois est passé de 8000 à 21 000, soit une augmentation de 250 %. Cette progression ne s'est pas faite au détriment de la qualité, en effet, le nombre de produits défectueux a diminué de 25 % à seulement 5 %.

Cette entreprise n'est pas la seule qui s'est lancée dans la voie de la robotisation. En Chine, l'initiative Made In China 2025 a pour but d'appliquer les avancées en technologie dans la production, un processus qui implique le recours à l'automation. Il n'est pas clair quel sera le destin de millions d'ouvriers dans le pays, mais cette étape ne fera surement pas l'affaire de ceux qui militent pour de meilleurs salaires et conditions de travail.

S'il est clair que l'automation est en quête de perturber le marché de l'emploi, les estimations ne s'entendent pas sur la vitesse avec laquelle cette tendance va se propager. Adidas est l'une des firmes qui ont déjà annoncé leur intention à robotiser entièrement leurs usines. Au Japon, Fukoku Mutual Life Insurance, une entreprise japonaise d'assurances, veut augmenter la productivité de son entreprise de 30 % grâce à un projet mené en collaboration avec la filiale japonaise IBM Watson. Fukoku évoque un système de codage automatique d'évaluation de certificats médicaux qui va s'appuyer sur Watson. Ce système va permettre à l'entreprise de se séparer de 34 employés et augmenter sa productivité de 30 %.

Les études qui mettent en garde contre la robotisation accrue ne manquent pas, des dizaines de métiers sont menacés de disparaitre et aucune économie n'est prête à faire cette transition pour le moment. S'il est vrai que l'automation a ses avantages et permet d'atteindre des objectifs impressionnants, il ne faut pas non plus négliger le fait qu'elle affecte négativement le marché de l'emploi pour le moment. En France, le Syndicat national de la banque et du crédit (SNB), deuxième organisation syndicale du secteur bancaire en France, a exprimé, lors d'une conférence de presse, son inquiétude au sujet d'une éventuelle substitution d'emplois dans le secteur par l'IA. D'après Régis Dos Santos, président du SNB, ces technologies qui émergent dans les établissements bancaires pour venir épauler les conseillers dans leurs tâches quotidiennes (réponses aux e-mails des clients, vérifications règlementaires, opérations de conformité, etc.), peuvent en effet finir par les écarter.

Source : Monetary Watch


"Si tout est fabriqué par des robots, avec quel argent les humains (qui du coup seront sans emploi et donc sans argent) vont achetés ces produits ?"

Et c'est à ce point de non retour que ce système s’effondra...


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Babouviste le Sam 10 Juin 2017 - 23:02

Des experts prédisent que l'IA va dominer les humains dans moins de 50 ans


Selon une étude menée par les deux universités Harvard et Yale


Le 9 juin 2017, par Coriolan, Chroniqueur Actualités

La question de l’IA qui va remplacer les employés humains est devenue l’un des sujets les plus chauds de l’actualité, et pour cause, les études continuent de faire l’éloge du potentiel de croissance et de richesse que présente l’IA en raison de l’augmentation de la productivité. En même temps, d’autres rapports mettent en garde contre les menaces de l’emploi et l’aggravation de l’inégalité des salaires entre les salariés qualifiés et ceux moins qualifiés.

En dépit de ces alertes, rien ne semble arrêter le progrès technologique. Selon une dernière étude publiée par les prestigieuses universités de Yale et d’Oxford, l’IA devrait dépasser les humains dans tous les domaines en moins de 50 ans. Pour arriver à cette prédiction, les deux universités se sont tournées vers des spécialistes de l’intelligence artificielle du monde entier. Ces derniers estiment que l’IA devrait nous dominer d’ici 2062, la probabilité de cette prédiction a été de 50 %. Néanmoins, il faudra attendre encore plus d’un siècle jusqu’à 2137 pour voir l’IA dominer toutes les activités humaines.

L’intelligence artificielle devrait maitriser beaucoup d’activités bien avant cette date. Dès 2024, les spécialistes s’attendent à ce que les machines deviennent meilleures que les humains dans la traduction des langues. De même, elles devront dominer des activités comme la rédaction de dissertations de lycée avant 2026, conduire un camion avant 2027 et remplacer les humains au commerce avant 2031. Les machines seront même aptes à écrire des livres best-sellers dès 2049 et à s’occuper de la chirurgie en 2053. En réalité, tous les jobs occupés par les humains seront automatisés dans les prochains 120 ans, ont dit les participants au sondage.

Le sondage de l’étude menée par les deux universités a été envoyé aux spécialistes de l’IA qui ont publié en 2015 des recherches dans l’une des deux grandes conférences de la discipline (la Conference on Neural Information Processing Systems et l’International Conference on Machine Learning). Au total, 352 chercheurs ont participé à l’étude.

Ces résultats ont « des conséquences sociales de grande portée », a dit Katja Grace de la Machine Intelligence Research Institute à Berkeley en Californie. Comment les enseignants vont-ils agir si l’on sait que les dissertations générées par ordinateur seront impossibles à distinguer des dissertations rédigées par les élèves, par exemple ?

Néanmoins, les humains seront toujours là pour gérer les problèmes qui suivront le déploiement de l’IA. Les spécialistes ont donné une probabilité de 5 % seulement de disparition de notre espèce, et ce malgré l’engouement des médias et le débat très tendu des dangers de l’IA.

L’intelligence artificielle a déjà dépassé les humains dans plusieurs tâches. Dernièrement, AlphaGo, l’IA conçue par DeepMind (une filiale de Google) a réussi à battre le meilleur joueur du monde du jeu de stratégie le plus complexe qui puisse exister, le jeu de Go. D’autres systèmes peuvent lire sur les lèvres mieux que les professionnels, et des systèmes peuvent même aider les enquêteurs à trier les données de police. Cependant, chaque système maitrise une tâche unique et est sans intérêt lorsqu’il s’agit de faire d’autres tâches, à moins qu’il soit entrainé.

« Il y a des preuves que les machines vont dominer l’intelligence humaine dans des tâches complexes, mais spécifiques », a dit Eleni Vasilaki de l’Université de Sheffield au Royaume-Uni. Mais il n’y a pas beaucoup de preuves qu’une IA dotée de la même polyvalence que les humains va faire son apparition prochainement, dit-elle.

Les résultats de l’étude n’ont pas montré de relation entre l’âge des chercheurs et leurs prédictions, mais leur emplacement géographique a eu un impact sur leurs prédictions. Ainsi, les chercheurs en Asie ont avancé des dates bien plus proches que leurs pairs d’Amérique du Nord.

Cette étude s’est concentrée sur les aspects cognitifs de l’intelligence qui correspondent à des tâches bien définies. « Mais des éléments de l’intelligence, comme l’intelligence émotionnelle, vont au-delà du cognitif », a dit Georgios Yannakakis, de l'Université de Malte. « Il serait intéressant de se demander quand l’IA va dépasser les humains qui critiquent les œuvres d’art ou les films. »

Source : arxiv.org


" La politique est l’art d’obtenir de l’argent des riches et des suffrages des pauvres, sous prétexte de les protéger les uns des autres. "

Jules Michelet.

" Ne laissez jamais les autorités médicales ou les politiciens vous tromper. Constatez les faits et décidez vous-mêmes comment vivre une vie heureuse et comment édifier un monde meilleur "

Linus Pauling.
avatar
Babouviste

Messages : 11853
Date d'inscription : 07/09/2011
Localisation : Regarde derrière toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par dugenou le Dim 11 Juin 2017 - 0:32

En ce qui concerne le domaine médical, je peux attester qu'aujourd'hui nombreuses opérations sont faites par des robots (plus fiables). Progrès ? sans nul doute. La main de l'homme est faillible hélas.

dugenou

Messages : 2815
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 56
Localisation : en France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rifkin, le commencement de la fin.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum